Universidade

n

Italia: Atenei in rivolta - fai 6 horas 23 min
n/d
Categorías: Universidade

Dossier "Neuvième Art 2.0" : Gallimard et la bande dessinée

Fabula - fai 7 horas 22 min
Dossier "Neuvième Art 2.0" : Gallimard et la bande dessinée Articles publiés sur le site en juillet 2015. Longtemps absent du marché de la bande dessinée, Gallimard en est devenu un acteur important en l’espace de dix ans, publiant sous les marques Casterman, Futuropolis, Fluide Glacial, et les collections «Denoël Graphic», «Bayou», «Fétiche», «Sakka» ou encore «J’ai Lu/Librio». Phénomène marquant de l’histoire éditoriale récente, cette entrée en lice est analysée dans un dossier qu’enrichissent les témoignages des éditeurs du groupe. Thierry Groensteen, "Le Nouveau géant qu'on n'attendait pas" Sylvain Lesage, "Futuropolis à l'heure de Gallimard" Lucie Servin, "Bayou : les dix ans d'un concept" Pierre Fresnault-Deruelle, "Un art adulte, c'est-à-dire en situation de risque" Paroles d'éditeurs (propos de Jean-Luc Fromental pour Denoël Graphic, Sébastien Gnaedig pour Futuropolis, Benoît Mouchart pour Casterman, Thierry Laroche pour "Bayou" et "Fétiche", Yan Lindingre pour Fluide Glacial)
Categorías: Universidade

P. Labarthe, Baudelaire et la tradition de l'allégorie (rééd.)

Fabula - fai 7 horas 39 min
Références bibliographiques : Patrick Labarthe, Baudelaire et la tradition de l'allégorie , préf. de Yves Bonnefoy, Genève: Droz, coll. Titre courant, rééd. 2015 (1999), 920 pages, 28,00 EUR. EAN13: 9782600005562 Présentation de l'éditeur: Ce livre approfondit le lien qu’établit Baudelaire entre l’allégorie, «ce genre si spirituel», et l’essence même de sa poésie. Dire de Baudelaire qu’il est le poète de la «modernité» revient trop souvent à le rapprocher de nous; il convenait de rendre justice à la complexité des filiations poétiques et philosophiques qui relient ce poète à l’immense tradition allégorique qui le précède. Cet ouvrage de synthèse propose trois face-à-face. Premièrement, avec la tradition rhétorique et théologique, qui, par des cheminements présumés mais plausibles, aboutit à Baudelaire. En second lieu, avec des œuvres que le poète a explicitement fréquentées: Chateaubriand, les prédicateurs du XVIIe siècle, Joseph de Maistre. Enfin, avec les pensées et les poétiques de contemporains, auxquels le lie un intérêt aussi passionné qu’ambivalent: Théodore de Banville, Pétrus Borel, Théophile Gautier, pour ne nommer qu’eux. Etudiant le passage, au sein du romantisme, d’une rhétorique persuasive à une «rhétorique profonde», l’analyse propose, en alternance, des chapitres historiques et des commentaires sur certains aspects propres à la poésie de Baudelaire. Ce livre, devenu classique, était épuisé. Ce volume est augmenté, en préface, de pages inédites d'Yves Bonnefoy. Table des matières INTRODUCTION I L’allégorie, «ce genre si spirituel»: Les modèles rhétorique et théologique; rhétorique et théologie du secret de la fable à l’art des emblèmes; la «crise romantique»; l’allégorie et son lexique; allégorie, subjectivité et mémoire. II Présence de l’allégorie dans l’oeuvre poétique et critique de Baudelaire: Critique littéraire; critique picturale et musicale; Pauvre Belgique! et les Journaux intimes; les Paradis artificiels. III Pour une typologie de l’allégorie dans Les Fleurs du Mal et Le Spleen de Paris. La «rhétorique profonde»; la majuscule allégorisante; symbole/ allégorie: une incertitude lexicale; essai de répartition: les emblèmes; allégories narratives/allégories figuratives; intériorisation et détachement un paradigme dans les Fleurs du Mal; statut de l’allégorie dans Le Spleen de Paris; «la folle du logis rhétorique». IV La «convergence allégorique». L’allégorie selon Walter Benjamin; gains d’une approche historique; perspective générale. Première partie: BAUDELAIRE ET LA TRADITION CHRÉTIENNE DE L’ALLÉGORIE CHAPITRE PREMIER LE DIALOGUE AVEC CHATEAUBRIAND I — UN DIALOGUE INSISTANT Un aristocrate du tombeau L’école de la mélancolie Une esthétique du «sublime» Une admiration ambiguë II — LES SITES DE L’INQUIETUDE L’inquiétude, le remords, le vide La «distensio animi» La Douleur fécondante III — UN RELAIS DE L’AUGUSTINISME: SAINTE-BEUVE Sainte-Beuve, exégète de Chateaubriand L’ascète et le libertin: un «même fruit amer» Les disciples infidèles d’Augustin Le Poème-Épître à Sainte-Beuve IV — LE THEATRE DE L’EROS Les Natchez ou «l’épopée de l’inceste» Néo-classicisme et nostalgie de l’origine D’un satanisme à l’autre De la Sylphide à la soeur-enfant CHAPITRE II DE LA POÉTIQUE DU SECRET A L’ANAMORPHOSE BAUDELAIRIENNE I — UNE POETIQUE DE L’ANALOGIE La pensée traditionnelle des «Correspondances» Chateaubriand et la thématique du voile Allégorie physique, allégorie morale II — L’ALLEGORIE ET SES LIEUX La notion du «Beau» La vision de la Mort Le rapport intersubjectif CHAPITRE III LA TRADITION DES PRÉDICATEURS I — LE DOCERE CHRETIEN De la théologie à l’anthropologie L’éloquence «quintessenciée» de Bourdaloue: une ardente dialectique Une franche littéralité Le tempo de l’irrémédiable II — PORTRAIT DU POETE EN ANATOMISTE III — TROIS PARABOLES ALLEGORIQUES Laquelle est la vraie? Le Tir et le Cimetière ou la prédication d’outre-tombe Une parabole sur le mal: Le Joueur généreux IV — DE L’ESSENCE DU RIRE CHAPITRE IV PROVIDENTIALITÉ ET ALLÉGORIE: BOSSUET, JOSEPH DE MAISTRE,GIUSEPPE FERRARI I — BOSSUET OU LE TABLEAU EN ANAMORPHOSE DE L’HISTOIRE Baudelaire et le Discours sur l’Histoire Universelle Une hypothèse sur Baudelaire et la tradition origénienne II — VIOLENCE ET ALLEGORIE : BAUDELAIRE LECTEUR DE JOSEPH DE MAISTRE Une logique du négatif «Le Gâteau»: Maistre contre Rousseau? Les hiéroglyphes de la Providence III — FERRARI, OU L’HISTOIRE COMME ALLEGORIE DU DESTIN «Un autre livre dans chaque livre» «L’harmonie éternelle dans la lutte éternelle» L’allégorisme du dandy Deuxième partie: LES AVENTURES DE PSYCHÉ: HÉRITAGE ET AVATARS BAUDELAIRIENS DE L’IDÉALISME CHAPITRE V LES TRADITIONS DE L’ALLÉGORIE: de Winckelmann à Théodore Jouffroy I — DE WINCKELMANN A GOETHE Winckelmann, l’anti-baroque Winckelmann et la dignité de l’allégorie La dévalorisation goethéenne de l’allégorie L’allégorie chez Jean Paul II — LE LANGAGE SYMBOLIQUE Le symbolisme naturaliste de Creuzer Le «style symbolique» selon Pierre Leroux III — LA TRADITION MYSTIQUE: ALLEGORIE ET GNOSE La gnose swedenborgienne Lavater ou l’individu comme «harmonie» La mystique fouriériste IV — LE ≪SPIRITUALISME ESTHETHIQUE≫ DE COUSIN A JOUFFROY CHAPITRE VI PAGANISME ET MODERNITÉ: LE STATUT DU MODÈLE ANTIQUE Le mythe d’un Age d’or Le péché de l’anachronisme: ironisation et modèle antique Les derniers témoins de l’antique Banville, le néo-païen Le modèle antique et l’ordre de l’éros Modèle antique et subjectivité moderne «Un effrayant rappel à l’ordre» Mythe et allégorie CHAPITRE VII PSYCHÉ ET LE SERPENT POÉTIQUES COMPARÉES DE BAUDELAIRE ET DE GAUTIER I — LE ≪CONTEMPORAIN CAPITAL≫ L’art analogique de Gautier Un «maître» secrètement contesté II — LA COMEDIE DE LA MORT Le monument et le caveau Ténèbres ou les concetti de la mort III — LA ≪MODERNITE≫: DE GAUTIER A BAUDELAIRE De «Paris futur» aux «Tableaux parisiens» Le barbare et le dandy IV — UT PICTURA POESIS Entre le modelé et la couleur: Ingres et Delacroix La sculpture, art de l’Idée? Baudelaire, poète-peintre: l’exemple de La Belle Dorothée «Contemplation», c’est possession CHAPITRE VIII PSYCHÉ ET LE SERPENT TYPE ET ALLÉGORIE DE GAUTIER À BAUDELAIRE I. NOSTALGIE DE LA RHETORIQUE, NOSTALGIE DU TYPE 7 Rhétorique et économie spirituelle La poétique des Funambules: Pierrot Deux chevaliers de l’idéal: Don Quichotte et Don Juan Les affranchis de la matière: l’acteur, la danseuse, le clown II — GAUTIER, BAUDELAIRE,POETES ALLEGORISTES Un même penchant pour l’allégorie L’allégorie de la Chimère Variétés du duel: «Choc de cavaliers»/«Duellum» Tropologie et ontologie romantiques Ironie et exégèse Les tribulations de Psyché La cité et la nuit: destins d’aveugles Troisième partie: LA «RHÉTORIQUE PROFONDE» DES PASSIONS CHAPITRE IX PARIS COMME DÉCOR ALLÉGORIQUE Paris comme théâtre de la temporalité Le paysage parisien ou l’anti-élégie De la rue au panorama Le sublime parisien: de Balzac à Baudelaire Dépersonnalisation et compassion CHAPITRE X HOMO SIVE PECUS LES ENJEUX POÉTIQUES DU «BESTIAIRE» BAUDELAIRIEN I — BAUDELAIRE ET LA TRADITION DES BESTIAIRES Saint Augustin et les animaux, «hiéroglyphes» de Dieu Du théologique au profane: l’Age baroque Le «bestiaire» baudelairien: questions et méthode II — EROS ET SES BETES Le «bétail pensif» de Lesbos Homo sive canis: entre violence et fidélité III — UNE ORNITHOLOGIE DE L’EXIL Cygne et Albatros: mythe et emblème L’Esprit des bêtes de Toussenel: analogie et péché originel IV — MENAGERIES INTIMES: GAUTIER, LEROY, BOREL Théophile Gautier et l’idiome des bêtes Les «Lettres sur les animaux» de Charles-Georges Leroy La lycanthropie borélienne CHAPITRE XI HOMO SIVE PECUS I —LE BESTIAIRE DU THEOLOGIEN La pièce liminaire «Au lecteur» Le «monstrueux» baudelairien Bestiaire métaphorique, bestiaire réel: l’exemple d’«Un voyage à Cythère» Le serpent: entre théologie et esthétique II — DE LA FABLE A LA PHYSIOGNOMONIE La «fable» et la tradition scolaire «Un plaisant» ou l’âne baudelairien De la «fable» à la physiognomonie mystique III — MYTHE ET MODERNITE Poésie et prose du chat Le corps des bêtes et le Temps L’art et le rat L’hybridité belge CHAPITRE XII PASSION ET COMPASSION I — LA PASSION OU L’ORDRE DE L’IMPOSSIBLE Beau Idéal/Beau historique: de Stendhal à Baudelaire Les apories de la passion Un poème emblématique: «L’Amour et le Crâne» II — LA PASSION OU L’ORDRE DU MAL Des femmes et des filles «L’aveuglement salutaire» III — LA PASSION CREATRICE IV — LE CHANT PROFOND DE LA COMPASSION CONCLUSION I Un changement de rhétorique II L’«amer savoir» de l’allégorie III Baudelaire entre symbole et allégorie BIBLIOGRAPHIE INDEX DES POÈMES ET OEUVRES CITÉS INDEX NOMINUM
Categorías: Universidade

J. Garapon (dir.), Les Mémorialistes d'Ancien Régime à la découverte de l'étranger

Fabula - fai 8 horas 35 min
Les Mémorialistes d'Ancien Régime à la découverte de l'étranger Sous la direction de Jean Garapon Nantes: Editions Cécile Defaut 2015, 296 pages26,40 eurosISBN: 978-2-35018-368-8 Présentation de l'éditeur Comment les mémorialistes français d’Ancien Régime représentent-ils l’étranger ? L’étranger proche (européen), l’étranger lointain? Du fait de leur naissance et de leurs responsabilités, les mémorialistes pendant ces trois siècles ont vocation toute particulière à découvrir les pays étrangers, leurs cultures et leurs coutumes, et à dire plus tard avec le recul du temps leur étonnement, leur émerveillement, ou encore leur effroi. L’étranger est en effet entouré de préjugés, de stéréotypes, dans une Europe autrement plus sédentaire et culturellement morcelée que de nos jours ; il éveille aussi la curiosité, comme en témoigne la mode grandissante du voyage au XVIIIe siècle. Une quinzaine de spécialistes analysent ici l’image de l’étranger qu’offrent des mémorialistes divers, hommes ou femmes, diplomates ou princesses, aventuriers ou exilés, et montrent l’infinie richesse de leurs écrits : la découverte de l’autre ne les laisse jamais indemnes, révèle des facettes insoupçonnées de leur identité, élargit leur imaginaire, leur regard critique sur le pays natal. Cette suite d’études offre en outre, à côté de textes canoniques (Chateaubriand), la découverte de textes peu étudiés, dus entre autres à la plume de Marguerite de Valois, à celle de Catherine II (écrivain français méconnu), à celle des sœurs Mancini, de Casanova, du prince de Ligne, de la protestante exilée Mme du Noyer, de la légitimiste émigrée Mme de La Tour du Pin.
Categorías: Universidade

Les commencements: origines et fondations du religieux (II)

Fabula - fai 8 horas 50 min
Les commencements : origines et fondations du religieux (II) Séminaire du Centre interdisciplinaire d'études du religieux (CIER) Centre interdisciplinaire d'études du religieux (CIER) seminar *** RÉSUMÉ Ce programme pour l’année 2016 du Centre interdisciplinaire d’étude du religieux(CIER, créé en 2006 dans le cadre de la MSH de Montpellier) constitue le deuxième volet du thème lancé en 2015 intitulé: «Les commencements: origines et fondations du religieux». Chaque discipline des sciences humaines ou des sciences dures est invitée à se saisir de la question du religieux à travers le prisme particulier du ou des commencements / origines. ARGUMENTAIRE Trois aspects particuliers de la question ont retenu l’attention du comité du CIER :Certaines disciplines telles que l’histoire, la philosophie, la théologie, l’anthropologie ou la littérature – à travers l’étude de la mythologie notamment – mais aussi la linguistique, la cosmologie ou la biologie sont directement confrontées à la question des origines. L’exobiologie ne peut par exemple échapper à la question de l’origine de la vie. Pour d’autres, telles que la physique ou la chimie, la notion d’origine n’est pas liée à celle d’historicité. L’un des enjeux majeurs du programme sera donc dans un premier temps de s’interroger sur la notion même de commencement : ses aspects temporels ou principiels, structurants ou fondateurs, nécessaires ou accessoires. On pourra ainsi aborder les thèmes de l’origine de la conscience, de l’âme ou du sujet ; on pourra envisager les théories et représentations de l’évolution, la Genèse et Darwin mais aussi la cosmologie, la cosmogonie… On pourra interroger le rapport entre les sociétés et leurs mythes fondateurs…Au-delà de cette perspective, il sera également pertinent d’analyser la manière dont s’établissent les processus menant de l’origine à la fondation. Parce qu’il entend disposer des commencements, le religieux est à la source de productions, de fondations d’institutions et de modèles sociétaux abondamment décrits au cours de l’histoire. Il s’agit d’examiner ici comment ces structures en appellent précisément à l’origine pour justifier leur existence, leur autorité ou leur pouvoir, voire leur mutation, passant ainsi d’un fondement de fait à un fondement en droit. On peut penser, tant en histoire, en sciences politiques, qu’en anthropologie ou en littérature, à la manière dont les pouvoirs «configurent » des généalogies à des fins de légitimation. Il pourrait d’autre part être pertinent d’analyser, par exemple dans le cadre de la sociologie religieuse, comment la fondation d’une institution ou d’un mouvement religieux va étayer l’origine de son système de croyances, y compris dans des éléments de discours scientifiques.Enfin, penser les commencements implique également de penser les ruptures et de s’intéresser aux recommencements et aux possibles. Comment par exemple parler de continuité malgré les ruptures? Peut-on penser la continuité avec les origines à travers les ruptures ? Les ruptures donnant souvent naissance à plusieurs voies divergentes à partir d’une même origine, quels rapports ces branches concurrentes entretiennent-elles entre elles et avec leurs commencements? Comment des individus ou des sociétés peuvent-elles, sans se déjuger, rendre acceptables des re-commencements ? La question des origines examinée sous cet angle présente un aspect téléologique susceptible d’interroger plusieurs disciplines. Une journée du programme sera entièrement consacrée aux jeunes chercheurs (doctorants et docteurs). Le colloque de clôture sera quant à lui plus particulièrement consacré à la dialectique entre une représentation « vectorielle » des origines (qui suppose un commencement, une évolution, une fin) et une représentation cyclique du religieux (où tout a toujours été là sans commencement). L’objectif est d’explorer d’autres temporalités, d’aller plus loin que l’étude des monothéismes et d’approcher le bouddhisme, l’hindouisme ou l’épicurisme. Comment penser des formes de commencements qui ne soient pas le début, telles l’archè ? Le CIER – dont les membres sont majoritairement issus des lettres et sciences humaines – souhaite spécialement encourager, pour ce programme, la participation de chercheurs issus des sciences dures et/ou de l’histoire des sciences. Dans le but de favoriser le débat épistémologique le comité scientifique sera sensible aux propositions qui permettront, dans l’argument comme dans la forme, le partage des savoirs et le dialogue entre les disciplines. Seront privilégiées pour 2016 les contributions complétant ou se démarquant de celles déjà présentées en 2015, dont la liste est disponible sur le site de la MSH-M : http://www.msh-m.fr/la-recherche/programmes-actuels/le-fait-religieux-interroge-par/manifestations-scientifiques-547/article/seminaire-2015-origines-et Modalités de soumission Les propositions de communication devront parvenir par courriel à Gilles Vidal gilles-louis.vidal@univ-montp3.fr ou à Pierre-Yves Kirschleger pierre-yves.kirschleger@univ-montp3.fr avant le 15 octobre 2015 Les communications prononcées pendant les séminaires ont vocation, après examen du conseil scientifique, à paraître dans la revue Cahiers d’Études du Religieux – Recherches interdisciplinaires .Calendrier : le programme se déroule sur l’année civile 2016. Les séances auront lieu le vendredi, 5 février, 11 mars, 15 avril (journée jeunes chercheurs), 7 octobre, 17-18 novembre (colloque de clôture). Comité scientifiqueBéatrice Bakhouche : Laboratoire CRISES Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences Humaines Et Sociales de Montpellier - Ea 4424 Université Paul Valéry Montpellier 3Paula Barros : IRCL - Institut de Recherches sur La Renaissance, L'âge Classique et Les Lumières Ea 5186 Université Paul Valéry Montpellier 3Chrystel Bernat : Séminaire d’histoire Moderne Des Religions - Institut Protestant De Théologie - Faculté De Montpellier / IRCL - Institut de Recherches sur La Renaissance, L'âge Classique et Les Lumières Ea 5186Marie Blaise : Laboratoire CRISES Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences Humaines Et Sociales de Montpellier - Ea 4424 Université Paul Valéry Montpellier 3 / Coordinatrice A L’université Paul-Valéry Du Programme A.N.R. HIDIL Histoire Des Idées De Littérature / Co-Directrice Du Programme Msh Mutations De L’autoritéLuc Borot : IRCL - Institut de Recherches sur La Renaissance, L'âge Classique et Les Lumières Ea 5186 Université Paul Valéry Montpellier 3Serge Brunet : Laboratoire CRISES Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences Humaines Et Sociales de Montpellier - Ea 4424 Université Paul Valéry Montpellier 3Isabelle Fabre : CEMM - Centre D'études Médiévales De Montpellier Ea 4583 Université Paul Valéry Montpellier 3Vincente Fortier : Unité de Recherche Dynamique Du Droit, UM1 CNRS Université Montpellier 1 / Droit Religion Entreprise Et Société (Dres) - UMR 7354 Université de StrasbourgAnita Gonzalez-Raymond : LLACS - Langues, Littératures, Arts Et Cultures Des Suds Ea 4582 Université Paul Valéry Montpellier 3Pierre-Yves Kirschléger : Laboratoire CRISES Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences Humaines Et Sociales de Montpellier - Ea 4424 Université Paul Valéry Montpellier 3Catherine Nicolas : CEMM - Centre d'études Médiévales de Montpellier Ea 4583 Université Paul Valéry Montpellier 3Gilles Vidal : Centre Maurice-Leenhardt De Recherche En Missiologie - Institut Protestant De Théologie - Faculté De Montpellier / Laboratoire CRISES Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences Humaines Et Sociales de Montpellier - Ea 4424 Université Paul Valéry Montpellier 3 Membre avec avis consultatifLaurent Boiteau : Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM - UMR CNRS 5247) Equipe « Dynamique des Systèmes Biomoléculaires Complexes » (DSBC) Université Montpellier 2
Categorías: Universidade

D. Brancher, Equivoques de la pudeur

Fabula - fai 8 horas 53 min
Domnique Brancher, Equivoques de la pudeur. Fabrique d'une passion à la Renaissance , Genève: Droz, coll. Travaux d'Humanisme et Renaissance, 2015, 904 pages, 89,00 EUR EAN13: 9782600017879 Présentation de l'éditeur: «Qu’a fait l’action génitale aux hommes, si naturelle, si nécessaire, et si juste, pour n’en oser parler sans vergogne», s’indigne Montaigne qui ne se prive pas, quant à lui, de mettre la pudeur au service de l’économie sensuelle de son œuvre. Car qui «n’y va que d’une fesse» y va tout de même. Aussi fallait-il dégager la pudeur d’une approche anthropologique naïve, pour souligner l’ambiguïté d’une passion où le retour de l’obscène le dispute sans cesse au refoulement vertueux. Mesurer également combien la Renaissance dut repenser cette ambivalence, en confrontant l’héritage antique et médiéval à ses propres découvertes. Du De verecundia de Salutati (1390) jusqu’à l’officialisation du mot au XVII e siècle par Vaugelas, s’invente en effet, au fil d’un débat où se croisent médecine, morale et rhétorique, un usage retors de la pudeur, à la fois épistémologique et poétique. Son enjeu n’est rien moins que le rôle assumé par les écritures du corps dans l’élaboration d’un savoir sexuel où la production de vérités conjugue toujours art érotique et art de ne pas dire. Table des matières: Remerciements Liste des abréviations Introduction Le «grant paradoxe» Pudeurs renaissantes Périodisation La Renaissance obscène La Renaissance pudique Historicisation de la pudeur Le modèle foucaldien: le contrôle incitateur Corpus: médecine, pudeur et rhétorique L’agir du texte De la pudeur des corps à celle du style Le processus de civilisation et le retour de l’érotique Le médecin «pornographe» Trajet Premier temps Deuxième temps Troisième temps Enjeux et méthodes Première Partie Le Sacre ambivalent de la "pudeur" Son nom, sa valeur, ses usages Chapitre premier De la "honte" à la "pudeur" Naissance d'un nouveau mot L’indistinction entre Honte et Pudeur Les doublets grecs et latins Thomas d’Aquin: la sexualisation de verecundia Nudités coupables: les traductions de la Bible «Pudorité» Naissance du mot «pudeur» Montaigne: l’ébranlement des valeurs La promotion de «pudeur» ou les vertus de la civilité La Civilité puérile La pudeur: une nouvelle définition de l’intimité Chapitre II Les vices de la "pudeur" La pudeur: vice ou vertu? Le De Verecundia de Coluccio Salutati Traités renaissants: le pharmakon de la pudeur Le choc des pudeurs: l’émergence du relatif Erasme: le supplice du caleçon Le paradigme en question: chastes nudités Un labyrinthe relativiste: la Forest nuptiale (1595) Exotisme paillard Honte à la France Le monde de l’autre La pudeur à l’épreuve du scepticisme Un vice moral: la pudeur du langage La pudeur: un pas vers la folie Rhétorique de la pudeur Chapitre III La difformité des signes Un vice de la rhétorique: le kakemphaton La place de l’obscénité dans la rhétorique renaissante Le double visage de Virgile: vierge ou pornographe Les fantaisies érotiques d’Annaeus Cornutus Le Cento Nuptialis d’Ausone La pudeur de Montaigne Chapitre IV L'obscénité mise à l'index construction d'une catégorie Index Index français Listes noires Rigueurs censoriales: l’établissement des dix règles Le vernaculaire fustigé La censure du style: l’index de 1596 Obscénité et hérésie Les failles de la censure Le Décaméron expurgé: les métamorphoses d’Alibech et Rustico Défense de l’Eglise L’indécence expurgée La diffusion éditoriale: Boccace moralisé Des effets pervers de la censure La censure des livres «scientifiques» Les critères questionnés: auteur hérétique, ouvrage savant Impudicité du savoir: Cardan, Amatus Lusitanus, Fuchs Deuxième partie Hippocrate en chair Ouverture Corpus Le style en question Trajet Chapitre premier Contagions De la puissance érotique des représentations Du pouvoir «magique» de la parole Les traités sur la maladie d’amour De l’oeil corporel à l’oeil intérieur: les perversions de l’imagination Les lieux de l’imagination: la séparation entre imagination et raison Le procès de l’imagination: le courant néo-platonicien L’imagination comme pharmakon: du bon et mauvais usage des phantasmes Images perverses, lectures perverses Faire l’amour avec l’image: rituels de fécondation La vision: un acte physique Chapitre II Médiations Les «secrets» des femmes révélés. La traduction du savoir gynécologique en français (XIVe-XVIe siècles) Invention d’un genre: les secrets des femmes Fortune et infortunes du De secretis mulierum La tradition vernaculaire des Secrez des Dames (XIVe -XVe siecles) L’art des préliminaires Le Trotula ou les mutations du savoir gynécologique Le Trotula et ses avatars au XVIe siecle Agnodice mise au secret Traductions stylistiques: la gynécologie galante Le médecin en «transcrivain»: Laurent Joubert et ses erreurs populaires Laurent Joubert: une figure médiatrice «Culture populaire» et «culture savante»: un savoir partagé Une fiction burlesque: les dépositions des matrones La Muse médicale rhabillée ou l’édition amendée de 1579 Hippocrate et Vénus Chapitre II Le corps raconté: mises en récit L’anatomie par le rire Cadavres exquis Le travestissement comique ou la farce médicale Des contes «pour rire»: les affabulations du populaire La séduction par le rire: l’intertexte fabulaire De l’invention du cas Modèles logiques et rhétoriques La figuration de l’intériorité Le Traité du Ris: une poétique des Erreurs populaires Lecteur complice ou lecteur victime? Du rire médical à la médecine ridicule Le récit de cas: entre nouvelle et (auto-)biographie Crimes, stupre et dérèglements: les «Observations Anathomiques» de Cabrol Poétique du récit de cas Le cas Moyse de Marnas: enjeux de pouvoir et ruses du savoir Un patient «réglé»: mélancolie et menstruation Une thérapeutique subversive: cautères et speculum matricis Défaite théorique, échec thérapeutique et domination rhétorique Le «genre» incertain: de l’hermaphrodisme littéraire et médical Un traité hybride, un public hétérogène Cas légal et cas médical Le modèle de l’anagnôrisis Le toucher de la lecture L’interprétation des signes Une rhétorique «hermaphrodite» Le dessous des mots Portrait de l’auteur en hermaphrodite La fonction auteur Chapitre IV Splendeurs et misères des figures Les tribulations du français médical Un travail de distinction: la création d’un vocabulaire Une ascèse rêvée Obstacles: la fête des mots Adaptation au public: la médecine mondaine Le style médical en question «Balbutier en tropes»: l'inventaire de Jourdain Guibert Le travail figural des anatomistes Euphémismes anadyomènes De la lamproye au verglas: la matrice dans tous ses états Un monstre de langage: l’anatomie de Quaresmeprenant Crypto-listes Vertiges analogiques et homophoniques Le nu et le couvert: le déshabillage des figures Grandeur et indignité du terme propre L’autre de la langue La couverture euphémisante Entre «rose» et «couillon»: le scandale du Roman de la Rose Le «très vicieux Roman de la Rose» De la moralisation a son échec: l’intentio lectoris «Mettre le diable en enfer»: le médecin en Rustico Le «propre» et le «couvert»: élucidation des notions L’euphémisme à la question Culpa lectoris Chapitre V «Medica Musa»: De la chair au poème Savoir de la chair et érotique du savoir La médecine dans le débat sur la poésie de la nature Le bannissement de Nicandre Pétrarque critique de la médecine Imagination et raison L’essor de la poésie naturelle en France: la confraternité des disciplines Consécration d’une tradition Rime, mémoire, savoir L’ethos du poète médical a la Renaissance Voyage au coeur de la chair: la poésie de Bretonnayau Voyages anatomiques La Fable mythologique La Fable a ses raisons De la vision à l’étreinte Subversions simiesques La grivoiserie thérapeutique: vers hygiénistes, burlesques et satiriques Bombance du verbe et diète des corps Hippocrate en style burlesque La satire scandaleuse: Thomas Sonnet de Courval Muse médicale contre Muse lascive: les «médecins de la Pléiade» Grévin: le Nicandre français La conversion Jean Lebon, juge de Ronsard La critique de l’obscénité Troisieme partie D’éden en luxure La chute des corps Introduction Chapitre premier Le regard interdit Adam et Eve: modèles de corps, modèles de regard Voir par la lorgnette du sexe : la tradition des feuilles volantes anatomiques Guldenmundt pornophile L’obscénité sanctionnée Permissivité de l’image Pudenda voilés: une diabolique Invidia Baubô: le sexe fait visage Rendre visible l’invisible: Vierges ouvrantes et corps ouverts La sexualisation du savoir La différence sexuelle Le regard concupiscent La nudité du nu Estampe érotique et planche anatomique Berengario da Carpi: le corps comme oeuvre d’art Poétique de la fenêtre Eve (im)pudica: la tradition vésalienne Postérité de Vésale: variations L’anatomie vésalienne a l’Académie de dessin Recyclage érotique: la mater pudica de Valverde Nuditas criminalis: le scandale Crooke Le théâtre anatomique de Leyde: mort, sexe et pudeur Actéon, le regard interdit Chapitre II La révolte du membre. épopée organique et dissidence stylistique «Monsieur ma partie…»: la geste de la mentule Le corps-objet: blasonneries impudiques Le corps-sujet: les mouvements involontaires du sexe et du rire Une épopée médico-burlesque: la Mentule au pays de Penthésilée Montaigne: la rébellion du «cas» Poétique de l’insurrection: de l’impudeur naturelle des femmes Fureurs utérines Poétiques animalières Une obscénité thérapeutique: la masturbation Insurrections clitoridiennes: la femme virile Epilogue. Pour une histoire décentrée du sexe et de la langue Conclusion Poétique de la pudeur dans les textes de médecine Y a-t-il un style médical? Le statut cognitif des analogies La scène originelle de la pudeur Trouble dans le sens? L’obscénité fantôme Fabrique du corps, fabrique du discours Annexe: Les points litigieux de l'affaire Paré I. Propos concernant les parties, les fonctions et les plaisirs sexuels II. Propos insultant la religion III. Propos insultant le roi IV. Propos concernant la prescription des drogues Bibliographie Sources Sources manuscrites et archives Sources imprimées Textes de médecine, de philosophie et d’histoire naturelles Autres textes Dictionnaires Etudes critiques INDEX NOMINUM
Categorías: Universidade

The chances I had just aren’t there for today’s deprived young people | Gary Bell

Guardian Unlimited: Education - fai 8 horas 55 min

I’d like to think other young people from deprived backgrounds like mine might follow in my footsteps into law. But they won’t – as the government has whipped away the ladder of social mobility

I was on holiday recently and found myself sharing a few drinks with my 19-year-old son and a group of friends he’d made. They were a nice bunch of youngsters, mostly privately educated, at an exciting stage of life. One of them I found particularly impressive – a young mixed-race lad called Elliott.

We had plenty in common: we both came from Nottingham and had been to local comprehensive schools. Our parents had solid working-class jobs – my mother worked at the John Player cigarette factory in the city and my father was a coal miner – Elliott’s mother works for Royal Mail, while his father is a painter and decorator.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

A. Laferrière et M. Durain (dir.), «Ce mot qui m'avait surpris…»

Fabula - fai 8 horas 56 min
Aude Laferrière et Marc Durain (éds), «Ce mot qui m'avait surpris…». Conflits et décalages de langage (Actes de la journée d’étude organisée en Sorbonne le 6 octobre 2012) , Paris: Honoré Champion, coll. Colloques congrès et conférences science du langage, 2015, 144 pages, 39 EUR. EAN 13:9782745327659. Présentation de l'éditeur: Les contributions rassemblées dans ce volume représentent les actes d’une journée d’étude tenue le 6 octobre 2012 en Sorbonne, et consacrée aux divers enjeux de ces deux notions, liées, semble-t-il, par une relation de degré, le conflit pouvant être considéré comme le point extrême du décalage. La notion de surprise focalise l’attention sur les lecteurs que nous sommes, soulignant la réaction première, naïve – c’est-à-dire naturelle – de l’amoureux des mots devant ces phénomènes, dont les articles qui suivent relèvent, décrivent et interprètent une assez large palette de modalités. À côté d’analyses toujours fondées sur la langue mais tournées vers la mise en valeur de spécificités littéraires, se sont déployées des études linguistiques de pointe tendant plutôt à considérer le matériau verbal disponible comme un continuum dont la littérature ne serait qu’une réalisation particulière; la journée d’études «Conflits et décalages de langage» fut ainsi l’occasion d’une rencontre passionnante, celle de diverses personnalités de chercheurs représentatives du champ ouvert de la stylistique. Table des matières :PRÉFACE de Aude LAFERRIÈRE et Marc DURAIN Joëlle GARDES TAMINE: Le rôle des conflits dans les figures de rhétorique Habib GHARBI: Le conflit dans la similitude et la métaphore Nicolas LAURENT: Antonomase de nom commun et décalage dénominatif Laurent GOSSELIN: Conflits et mécanismes de résolution dans le domaine aspectuo-temporel: applications à la rhétorique des pointes Aude LAFERRIÈRE: Heurts et malheurs de l’incise: « C’est affreux, PÂLIT-IL, S’ENFUIT-IL, TOMBA-T-IL […]: on peut être heurté par l’illogisme de telles incises » ( Le Bon usage )Sarah LEGRAIN: Décalages dans le marivaudage: alliances de mots, jeux d’échos, écarts de sens Laélia VERON: Conflits, décalages et jeux sur la norme, le paradoxe du trait d’esprit dans Balzac Marc DURAIN: Décalage et duplicité: étude des notes de bas de page dans trois poèmes de James Merrill INDEX NOMINUM
Categorías: Universidade

Scientists share their embarrassing #fieldworkfail stories

Guardian Unlimited: Education - fai 9 horas 14 min

Researchers take to Twitter to tell their stories of mishaps in the field

When scientists step out of the lab, things don’t always go to plan. Researchers share their most embarrassing #fieldworkfail stories on Twitter.

Related: #Distractinglysexy Twitter campaign mocks Tim Hunt's sexist comments

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

La dynamique du jeu de mots – perspectives interdisciplinaires

Fabula - fai 9 horas 45 min
International Conference / Colloque international 29 September – 1 October 2016 / 29 septembre – 1er octobre 2016, Universität Trier The Dynamics of Wordplay – Interdisciplinary Perspectives / La dynamique du jeu de mots – perspectives interdisciplinaires Les jeux de mots peuvent être considérés comme un phénomène omniprésent. Ils sont présents dans des situations de communication variées, incluant les manifestations spontanées de la communication quotidienne, les emplois stratégiques des messages publicitaires et des textes argumentatifs ainsi que les textes littéraires de différents auteurs, cultures et époques. Toutefois ils représentent, dans le même temps, un phénomène en partie éphémère: dans l’évolution diachronique des langues, le caractère ludique de certains énoncés peut se perdre lors de différents réemplois ultérieurs, et l’emploi ludique ne représente en fait souvent qu’un arrêt momentané, inséré, avec différentes finalités, dans la communication à un moment donné. Ainsi, les jeux de mots se présentent comme un phénomène complexe, difficile à saisir, mais aussi révélateur de certains principes fondamentaux du langage. Ces faits renvoient à la dimension métalinguistique des jeux de mots, étudiée lors d’un premier colloque interdisciplinaire sur "Les jeux de mots et la réflexion métalinguistique" (Tübingen, 7-9 mars 2013, cf. les deux premiers volumes de la collection "The Dynamics of Wordplay", à paraître en septembre 2015 chez De Gruyter). Trois ans après ce premier colloque, nous vous invitons à poursuivre les réflexions interdisciplinaires autour du jeu de mots. Plus particulièrement, le colloque à venir, organisé par le réseau scientifique "La dynamique du jeu de mots", se propose d’étudier la dynamique du jeu de mots qui se manifeste sous différentes formes, faisant ainsi ressortir divers enjeux linguistiques, discursifs et communicationnels. Un premier aspect qui peut être envisagé concerne la dimension créative des jeux de mots, qui outrepassent l’usage conventionnel de la langue. Dans ce contexte, il semble pertinent de s’interroger sur les relations étroites entre jeux de mots et innovations linguistiques/néologismes. Un deuxième angle pourrait concerner la dynamique créée par certains jeux de mots, qui se basent sur des contacts entre différentes langues, cultures et codes sémiotiques. Enfin, il semble intéressant d’envisager les jeux de mots à partir de la dynamique de leur emploi concret dans l’interaction entre locuteur et auditeur. Le colloque vise à rassembler des contributions qui étudient la dynamique du jeu de mots sous ses différentes facettes en analysant des jeux de mots de différentes époques, langues et traditions discursives, à partir de perspectives et approches variées, incluant la linguistique et les études littéraires ainsi que d’autres disciplines connexes telles que les études culturelles, les sciences des médias, la littérature comparée, la médiévistique, les études théâtrales, etc. Les contributions pourront traiter des aspects suivants (propositions non limitatives): - approches systématiques et analytiques des jeux de mots, leurs formes et fonctions - dynamique des jeux de mots au moment de leur création ou de leur introduction - dynamique des jeux de mots et évolution diachronique de la langue - dynamique des jeux de mots bi- ou plurilingues - dynamique des jeux de mots jouant sur différents codes sémiotiques - dynamique des jeux de mots dans l’interaction locuteur-auditeur - jeux de mots multipliant les niveaux de communication et les points de vue mis en jeu. Les interventions dureront 20-25 minutes plus 10-15 minutes de discussion et pourront se faire en français ou en anglais. Une sélection des contributions sera publiée dans les volumes 5 et 6 de la collection «The Dynamics of Wordplay» chez De Gruyter. Les propositions de communication (250 à 300 mots, en français ou en anglais) peuvent être envoyées à winterfroemel@uni-trier.de et thaler@phil.uni-mannheim.de jusqu’au 1er décembre 2015 .Pour les participants du colloque voyageant avec leurs enfants, nous pourrons organiser une garderie. Veuillez nous contacter en temps utile si vous entrez dans cette catégorie de participants Conférenciers invités confirmés: Salvatore Attardo (Texas A&M University-Commerce) Dirk Delabastita (Université de Namur) Dirk Geeraerts & Eline Zenner (KU Leuven) Raymond W. Gibbs (University of California, Santa Cruz) Catherine Kerbrat-Orecchioni (Université Lyon 2) Alain Rabatel (Université de Lyon1/ICAR, UMR 5191, CNRS, Université Lumière Lyon 2, ENS-Lyon) Françoise Rubellin (Université de Nantes) Monika Schmitz-Emans (Ruhr-Universität Bochum) Deirdre Wilson (University College London) Yoko Tawada (Berlin) Calendrier: - 1er décembre 2015: Date limite de réception des propositions de communications - 1er mars 2016: Notification de l’acceptation ou du refus des propositions de communications - 29 septembre – 1er octobre 2016: Colloque - 31 mars 2017: Envoi des articles pour la relecture Comité de relecture: Salvatore Attardo (Texas A&M University-Commerce), Matthias Bauer (Universität Tübingen), Pauline Beaucé (Université de Bordeaux), Georgia Christinidis (Universität Rostock), Dirk Delabastita (Université de Namur), Alex Demeulenaere (Trier), Dmitrij Dobrovol’skij (Académie des sciences de Russie & Académie royale des sciences de Suède), Natalia Filatkina (Universität Trier), Barbara Frank-Job (Universität Bielefeld), Bettina Full (Ruhr Universität Bochum), Dirk Geeraerts (KU Leuven), Raymond W. Gibbs (University of California, Santa Cruz), Maik Goth (Ruhr-Universität Bochum), Catherine Kerbrat-Orecchioni (Université Lyon 2), Hermann Kleber (Universität Trier), Bettina Kluge (Universität Hildesheim), Sebastian Knospe (Universität Greifswald), Michelle Lecolle (CREM, Université de Lorraine-Metz), Claudine Moulin (Universität Trier), Johannes Müller-Lancé (Universität Mannheim), Carolin Munderich (Universität Tübingen), Alexander Onysko (Università Ca’Foscari Venezia), Elisabeth Piirainen (Steinfurt), Alain Rabatel (Université de Lyon1 / ICAR, UMR 5191, CNRS, Université Lumière Lyon 2, ENS-Lyon), Jean-François Sablayrolles (LDI / Université de Paris 13), Hans-Jörg Schmid (LMU München), Monika Schmitz-Emans (Ruhr-Universität Bochum), Gesa Schole (Universität Tübingen), Verena Thaler (Universität Mannheim), Ferdinand von Mengden (FU Berlin), Andrea Weber (Universität Tübingen), Deirdre Wilson (University College London), Esme Winter-Froemel (Universität Trier), Eline Zenner (KU Leuven), Angelika Zirker (Universität Tübingen) --------------- Wordplay can be regarded as a ubiquitous phenomenon. It appears in a broad range of situations of communicative exchange, including spontaneous manifestations in everyday communication, strategic uses in advertising messages and argumentative texts as well as literary texts from different authors, cultures and historical periods. At the same time, wordplay is to a certain extent ephemeral: the ludic character of utterances can get lost over time as they become reused in other contexts, and in many instances, ludic language use can merely function as momentary pauses inserted in a communicative exchange that pursues different aims. Wordplay thus appears to be a complex phenomenon which is difficult to grasp, but, at the same time, it can reveal basic principles of language. In a previous conference entitled “Wordplay and metalinguistic reflection”, this dimension of wordplay has been addressed in an interdisciplinary perspective. The conference was held at the University of Tübingen in March 2013, and selected papers of that event will be published in September 2015 as the first two volumes of the book series “The Dynamics of Wordplay” (De Gruyter). Three years after the first conference, it is high time to expand the interdisciplinary explorations of wordplay. This is why we would like to invite scholars interested in aspects of wordplay to participate with their research in the follow-up conference “The Dynamics of Wordplay”, organized by the scientific network of the same name. The conference aims at studying various facets of the dynamics that become visible in wordplay, unfolding basic principles of language and communication. An important aspect concerns the creative dimension of wordplay. As wordplay represents a means of transcending linguistic conventions, it seems interesting to analyze the close relations between wordplay and linguistic innovation / neology. Furthermore, certain cases of wordplay exhibit a dynamics based on contacts between different languages, cultures and semiotic codes. A third way of approaching the phenomenon of wordplay is to study its concrete use in communication and speaker-hearer interaction. The conference aims at bringing together papers that deal with different aspects of the theory and practice of wordplay, studying cases of wordplay from different historical periods, languages and discourse traditions. In addition, papers can follow different perspectives and approaches, including linguistics and literary studies as well as adjacent disciplines such as cultural studies, media studies, comparative literature, medieval studies, theatre studies, etc. Papers may deal with, but are not restricted to the following topics: - systematic and analytical approaches to wordplay, its forms and functions - the dynamics of wordplay at the moment of its creation / introduction - the dynamics of wordplay in a diachronic perspective - the dynamics of wordplay in bilingual or plurilingual wordplay - the dynamics of wordplay involving different semiotic codes - the dynamics of wordplay from the perspective of speaker-hearer interaction - the dynamics of wordplay involving different levels of communication and different viewpoints Papers are supposed to be between 20 and 25 minutes followed by a 10 to 15 minute discussion time. The languages of presentation are English and French. Selected papers presented at the conference will be published in Vols. 5 and 6 of the book series “The Dynamics of Wordplay” (De Gruyter). If you want to participate in the conference, please send an abstract of 250 to 300 words in English or French to winterfroemel@uni-trier.de and thaler@phil.uni-mannheim.de .Submissions are accepted until 1st December, 2015 .Child care can be organized onsite to participants at the conference. Please get in touch with us beforehand if you want to find out more about that service. Confirmed plenary speakers: Salvatore Attardo (Texas A&M University-Commerce) Dirk Delabastita (Université de Namur) Dirk Geeraerts & Eline Zenner (KU Leuven) Raymond W. Gibbs (University of California, Santa Cruz) Catherine Kerbrat-Orecchioni (Université Lyon 2) Alain Rabatel (Université de Lyon1/ICAR, UMR 5191, CNRS, Université Lumière Lyon 2, ENS-Lyon) Françoise Rubellin (Université de Nantes) Monika Schmitz-Emans (Ruhr-Universität Bochum) Deirdre Wilson (University College London) Yoko Tawada (Berlin) Important Dates: - 1 December 2015: Submission deadline for abstracts - 1 March 2016: Notification of acceptance - 29 September – 1 October 2016: Conference - 31 March 2017: Submission deadline for full papers Review Committee: Salvatore Attardo (Texas A&M University-Commerce), Matthias Bauer (Universität Tübingen), Pauline Beaucé (Université de Bordeaux), Georgia Christinidis (Universität Rostock), Dirk Delabastita (Université de Namur), Alex Demeulenaere (Trier), Dmitrij Dobrovol’skij (Russian Academy of Sciences & Royal Swedish Academy of Sciences), Natalia Filatkina (Universität Trier), Barbara Frank-Job (Universität Bielefeld), Bettina Full (Ruhr Universität Bochum), Dirk Geeraerts (KU Leuven), Raymond W. Gibbs (University of California, Santa Cruz), Maik Goth (Ruhr-Universität Bochum), Catherine Kerbrat-Orecchioni (Université Lyon 2), Hermann Kleber (Universität Trier), Bettina Kluge (Universität Hildesheim), Sebastian Knospe (Universität Greifswald), Michelle Lecolle (CREM, Université de Lorraine-Metz), Claudine Moulin (Universität Trier), Johannes Müller-Lancé (Universität Mannheim), Carolin Munderich (Universität Tübingen), Alexander Onysko (Università Ca’Foscari Venezia), Elisabeth Piirainen (Steinfurt), Alain Rabatel (Université de Lyon1 / ICAR, UMR 5191, CNRS, Université Lumière Lyon 2, ENS-Lyon), Jean-François Sablayrolles (LDI / Université de Paris 13), Hans-Jörg Schmid (LMU München), Monika Schmitz-Emans (Ruhr-Universität Bochum), Gesa Schole (Universität Tübingen), Verena Thaler (Universität Mannheim), Ferdinand von Mengden (FU Berlin), Andrea Weber (Universität Tübingen), Deirdre Wilson (University College London), Esme Winter-Froemel (Universität Trier), Eline Zenner (KU Leuven), Angelika Zirker (Universität Tübingen)
Categorías: Universidade

Record Highers pass rate triggers concerns about Scottish qualification

Guardian Unlimited: Education - fai 10 horas 20 min

SNP government defends new-look exams after results lead to claims they have been made easier, with the exception of maths

A record number of Scottish teenagers have passed their Higher exams, prompting calls for SNP ministers to investigate whether the qualifications have been made easier.

Overall, there were 156,000 passes – a 5.5% increase on 2014 – after the new-look exams were introduced this year as part of an overhaul of Scottish education called Curriculum for Excellence.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

China’s schools are testing factories. Why is Britain so keen to copy them? | Simon Jenkins

Guardian Unlimited: Education - fai 11 horas 11 min
Our government seems determined to move towards the Chinese style of hothousing pupils, just as China is waking up to the folly of such methods

This evening the BBC will carry forward the great myth that Chinese education is “better” than Britain’s. A documentary comparing Chinese and British teachers in a Hampshire school will show Chinese teachers appalled at how disruptive, challenging and idle British pupils could be. That, by implication, is why Chinese children do better, far better, in international tests.

All this tells us about is tests. Only exam salesmen and Whitehall officials believe this has anything to do with education. The OECD/Pisa global league tables in maths have long been discredited, most recently by the Chinese educationist, Yong Zhao. It turns out they compared results for all British and American 15-year-olds with a few highly corrupt “testing factories” in China’s richest city, Shanghai, and other urban communities in Hong Kong and Singapore. Like was in no way compared with like.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

The roman noir in minority literatures

Fabula - fai 11 horas 15 min
CALL FOR PAPERS : ICLA Vienna 21-27 July 2016 Papers invited for the group section : The roman noir in minority literatures Organizer: Nanquette, Laetitia (University of New South Wales, Sydney, Australia) The roman noir started in America in the 1930s and in France in the 1940s as a version of the crime novel with a twist, as the protagonist is not a detective or a police officer but a victim or a perpetrator of the crime. In addition the ending more often than not does not re-establish social order. As it developed as a genre, the roman noir came to be characterized by a pessimistic view of the world and an emphasis on politics. The roman noir is indeed interested in the reasons for crime and in questioning society about its responsibility in their production. The genre is predominantly a Western one, with well-known writers and numerous audiences in North America and Europe. However minority literatures also have romans noirs, which are essential to understand the genre in a world literature context. Sometimes written by migrant writers from peripheral countries in their adopted major languages, sometimes written in minor languages, these romans noirs redefine the genre and its politics. As they circulate in a globalized world, they come to not only question their country’s society but the world order in the making of crimes, for example when narrating the international selling of organs or the trafficking of humans. This panel will consider the roman noir from peripheral literatures. Grounded in a historical understanding of the genre in the context of minor literatures, it will focus on the politics of the roman noir from peripheral literatures in the redefinition of the genre. Should you have any questions, please send an e-mail to l.nanquette@unsw.edu.au. Thank you for your consideration, and I look forwardto receiving your exciting contributions. Dr Laetitia Nanquette, Lecturer and Australian Research Council DECRA Fellow, School of the Arts and Media, University of New South Wales,SydneyDear all,
Categorías: Universidade

Student lives put at risk by negligent landlords

Guardian Unlimited: Education - fai 12 horas 28 min

Landlords and letting agents are threatening student lives by failing to sort out dangerous electrical problems, charity warns

“I was in the shower, reaching for the soap when I felt a painful sensation vibrate through my body,” says Campbell*, 20, a student at the University of Warwick. “I got out of the shower immediately, realising I had received an electric shock. I was shaken up. My whole body ached for days afterwards.”

Campbell is not the only student to experience electrical problems in a privately rented house, according to research by safety charity Electrical Safety First, published on Tuesday.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Don't sit back if your A-level results are better than expected – consider Adjustment

Guardian Unlimited: Education - fai 13 horas 8 min

Grade-hopping students can apply for a more demanding course or a top-ranking university through Adjustment

Everything seemed to go well. Very well in fact. You might have had a sneaking suspicion in the exam hall or it might come as a surprise, but this results day, a large number of you will have done better than expected in your A-levels and may be able to upgrade to a more prestigious university or choose a different course.

In the past, students that exceeded their offer may have managed to find a place through Clearing, or been encouraged to take a gap year and reapply the following year. However, since 2009, when Ucas introduced Adjustment, a formal system for overachievers, students now have a five-day period in which to see what other options are available while still holding on to their confirmed place.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Prison education still at the back of the class, as Gove takes new course

Guardian Unlimited: Education - fai 15 horas 25 min
Michael Gove, the new justice secretary, faces a big challenge if he really wants to make it easier for prisoners to study in jail

There was a joke doing the prison rounds in the 1970s.

Two villains are chatting in a pub.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Research metrics have made rivalry part of higher education’s DNA | Peter Scott

Guardian Unlimited: Education - fai 15 horas 41 min
Academics have learned to live with attempts to measure university research, but is this the best way to judge success or failure?

Many academics now showcase their work on one or more “reputation” websites – Google Scholar, ResearchGate, Academia.edu … They are as familiar with their h-index – a number that measures the quality of a researcher’s output – as they are with their phone numbers, and they are not ashamed to quote them in job or research applications.

They have learned to live with, if not love, these metrics, which rate the number of highly cited papers an academic has written. They seem solid compared with the old-fashioned peer review in which one lot of academics, anonymously of course, comments on the quality of the work of another lot.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Love or money? High tuition fees lead students to vocational degrees

Guardian Unlimited: Education - fai 15 horas 55 min
Fear of debt and competition for jobs have led more university students to apply for courses such as business studies, rather than following their passion

“You could devote all your spare time to your favourite hobby, but if doing so came with a £50,000 bill and gave you no major boost for your future, then you’d think again.” So says Sam, a second-year undergraduate, explaining why he chose to study computer science at university, despite spending all of his school years loving – and excelling at – English.

Sam is so career-focused that he refuses to give his full name “in case a future employer Googles me”. But he adds: “Literature is definitely the subject I enjoy the most and it would have been amazing to pursue it at uni, but in the current tough job market, and with £9,000 annual fees, I just couldn’t justify it. So I chose a course that would really boost my employability. I’m sure it will be good for my future, though sitting through lectures on computer networking, I do feel pretty bored.”

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Student who took her baby to lectures graduates with first-class degree

Guardian Unlimited: Education - fai 21 horas 49 min

Ava Sim, 23, earned degree in business management while commuting 260 miles from Shetland to Robert Gordon University in Aberdeen

A student who balanced caring for her young son with a part-time job and university studies has graduated with a first-class degree in business management.

Ava Sim commuted from her home in Shetland for tutorials and exams at Robert Gordon University in Aberdeen, around 260 miles away. She took baby Leo with her, leaving class to breastfeed him.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Private schools complaining about favouritism is a bit rich | Stephen Moss

Guardian Unlimited: Education - Lun, 03/08/2015 - 19:14
When independent schools are no longer seen as a fast track to the top universities, parents will opt for state schools

Call me a conspiracy theorist, but I thought I detected the hand of the independent schools’ PR spinners in a couple of stories over the past few days – part, perhaps, of a softening-up exercise before the A-level and GCSE results later this month.

The fact that, on the same day, the Telegraph and Mail ran articles in which private schools bemoaned both the inadequacies of A-level marking and the favouritism that “elite” universities supposedly show towards candidates from state schools may just be a coincidence, but I rather doubt it. There is something afoot.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade
Distribuir contido