Universidade

Cinq conférences sur le programme d'Agrégation 2018 (Univ. de Bourgogne)

Fabula - fai 6 horas 47 min
Référence bibliographique : Cinq conférences sur le programme d'Agrégation 2018 (Univ. de Bourgogne), , 2017. DEMI-JOURNÉE D'ÉTUDES SUR LE PROGRAMME D'AGRÉGATION DE LETTRES MODERNES CES CONFÉRENCES ENREGISTRÉES LE 26 OCTOBRE 2017 PEUVENT ÊTRE REGARDÉES ET ÉCOUTÉES GRÂCE AU FOAD DE L'UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE Les textes du programme dans l’histoire — Jean-Jacques Tatin-Gourier (université de Tours): «André Chénier, de l'Hymne à la justice (ou Hymne à la France) (1787) aux Iambes : la cohérence d'une vision politique» — Nicolas le Cadet (université de Paris Est – Val de Marne): «Rabelais architecte vs Rabelais discontinu : la structure de Gargantua ». — Liouba Bischoff-Kompanietz (Université Lyon III - Université de Lausanne): «L'instant et l'immémorial : l'écriture en diptyque de Nicolas Bouvier». — Anne Piéjus (CNRS): «De l’opéra à la tragédie, Esther et Athalie ». — Alison Boulanger (université de Lille 3): «Expérience de l’histoire, poétique de la mémoire» (sur le programme de comparée)
Categorías: Universidade

Togo: education trade unions join forces to improve teachers' living and working conditions

Internacional de la Educación - fai 6 horas 48 min
Public sector primary and secondary education teachers embarked on a three-day strike to obtain better living and working conditions from the Togolese government.
Categorías: Educación, Universidade

Éthiques pour un monde meilleur (Tours)

Fabula - fai 7 horas 14 min
Le Centre d’Études Supérieures de la Littérature, en Touraine, lance un appel à communication pour un colloque portant sur «Éthiques pour un monde meilleur». À une époque où le monde vit aussi bien le meilleur avec les excès en tous genres engendrant conséquemment le pire, ponctué par les problèmes climatiques, migratoires, terroristes, liberticides et fratricides, ce thème vise à chercher l’existence de réponses aux principales questions concernant l’avenir pour l’humanité et le monde dans tous les domaines du savoir. La sphère médicale est sans doute l’exemple le plus évident en termes d’avancées porteuses d’espoir, de confiance, d’audace, d’exigence, de volonté, de création, d’innovation, de conscience. Cependant les domaines philosophiques, historiques, politiques, littéraires, etc. , ne doivent pas être mis de côté puisque toutes les disciplines forment les fondements d’une société équilibrée, forte, solide, efficace, clairvoyante, bienveillante, juste, responsable, exigeante, audacieuse, volontaire, si tant est que l’orientation choisie soit celle d’une construction et non d’une destruction. Il est donc possible de se pencher sur des solutions, des propositions, des réflexions, des conseils innovants, respectueux et avant-gardistes qu’auraient proposés ou envisagés les écrivains, les artistes, les penseurs, les scientifiques des temps passés. Dans un ancrage plus actuel, elles peuvent également traiter des questions majeures préoccupantes encore irrésolues. L’enjeu est de proposer une vision d’un monde à venir, porteuse de sens éthiques, éloignée des intérêts personnels, dans un commun esprit de rassemblement et de mutualisation des compétences et des savoirs, en faveur du bien commun. Rêver le futur est un idéal qui ne peut plus se permettre de rester un rêve à l’heure où les maux surviennent parfois plus rapidement que les remèdes. Une réflexion fondamentale est ainsi mise en route, basée sur des principes moraux viables, en phase, entre autres, avec les concepts de conscience politique, d’anthropologie, de biodiversité, de géopoétique, d’animalité que le passé plus ou moins récent lègue. Tous les champs de la connaissance et les thématiques sont convoqués: géographie, écologie, histoire, économie, philosophie, biologie, théologie, littérature, art, droit, astrophysique, politique, éducation, chimie, architecture, médecine, sport, armée, société, etc . L’enjeu utopique, progressiste et, qui sait, positif, réside dans l’apport de propositions novatrices concrètes et plausibles dans leurs applications, quitte à montrer que revenir en arrière est aussi parfois une avancée. Le colloque international se déroulera du jeudi 24 au samedi 26 janvier 2019 à la salle de conférences de la Médiathèque de La Riche, Place du Maréchal Leclerc, 37520 La Riche (près de Tours). Il rassemblera des spécialistes et généralistes du monde entier qui analyseront le thème. Il s’articule autour d’un contexte mono-, pluri-, inter- et transdisciplinaire. La publication des actes du colloque est prévue. La langue officielle de travail est le français. Néanmoins, dans le cadre d’une volonté d’élargissement linguistique, toute personne parlant une autre langue pourra participer au colloque où, dans la mesure du possible, des traductions simultanées sont prévues. Date d'envoi des propositions : 31 août 2018. À : fredericgaeltheuriau@orange.fr et cesl-2010@orange.fr
Categorías: Universidade

Want to get a promoted in a university? Learn the art of self-branding

Guardian Unlimited: Education - fai 8 horas 34 min

Self-selection to the university promotions process prioritises those academics who put their own careers first. We need a more collegial approach

I’ve been in my post for the best part of a decade now. Despite improving my reputation with papers, books and keynote presentations at major conferences, I have yet to be promoted. Why? Because I don’t put myself forward. This has been a deliberate act because I believe the promotions system in my university – and in many others – to be not fit for purpose. It is overly bureaucratic, lacks transparency and forces academics to be individualistic and uncollegiate.

There’s a similar promotion system in many universities all over the world. Every member of staff completes a standardised CV form. It is often formulaic and asks for the usual markers of success: papers, books, grant income, successful teaching initiatives and any activity that has “enhanced the university’s reputation”. These are viable measures of an academic’s calibre, and can be undertaken collaboratively. Yet in using only these criteria, it encourages academics to pursue these at the expense of less visible, but no less important, activities.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Revue Silène : "Le Lettré : définitions et enjeux" (A. Minzetanu et W. Marx, dir.)

Fabula - fai 8 horas 56 min
Référence bibliographique : Revue Silène, Centre de recherches en littérature et poétique comparées, 2017. EAN13 : ISSN21052816. Le Lettré : définitions et enjeux Actes du colloque organisé à l'université Paris Nanterre le 27 janvier 2017, sous la direction d'Andrei Minzetanu et William Marx. • Introduction • Le lettré comme problème - William Marx • Linéaments de la figure du letrado dans la Castille du XV e siècle - Mélanie Jecker • Le lettré 1900 : une figure individualiste ? - Alexandre de Vitry • La grammaire sur le bout de la langue. Pascal QUIGNARD : Un lettré à la lettre - Mathieu Messager • La Bibliothèque de l’exil : portrait de B. Brecht en lettré (chinois) - Florian Mahot Boudias • Une catégorie éthique de l’entendement lettré : le concept de désintéressement - Gisèle Sapiro • La lecture lettrée - Andrei Minzetanu • L'auteur, c'est l'autre ou la question d'Esther - Déborah Lévy-Bertherat • Le Lettré : définitions et enjeux. Table ronde avec Belinda Cannone, Christophe Pradeau et Andrei Minzetanu - Belinda Cannone, Christophe Pradeau et Andrei Minzetanu
Categorías: Universidade

H. Pinter, Le Gardien (éd. M. Corvin, Folio)

Fabula - fai 9 horas 1 min
HAROLD PINTER Le Gardien [The Caretaker] Première parution en 2006 Trad. de l'anglais par Philippe Djian. Édition de Michel Corvin Traduction nouvelle Collection Folio théâtre (n°180), Gallimard 240 p. — Achevé d'imprimer : 27-10-2017 ISBN : 9782070465408 DAVIES : Si seulement je pouvais descendre à Sidcup ! J’attends que la météo s’arrange. Il a mes papiers, le gars à qui je les ai laissés, c’est tout noir sur blanc, je peux tout prouver. […] ASTON : Vous pourriez… être gardien ici, si ça vous dit… DAVIES : Quoi ? ASTON : Vous pourriez… vous occuper de la maison, si ça vous dit… vous savez, les escaliers, l’étage, l’entrée, surveiller tout ça. Astiquer les sonnettes. […] DAVIES : Ma foi, je… j’ai encore jamais fait de gardiennage, vous savez… j’entends… j’ai jamais… ce que je veux dire… j’ai encore jamais été gardien.
Categorías: Universidade

Huysmanns, La Cathédrale (éd. C. Millet-Gérard, Folio)

Fabula - fai 9 horas 4 min
JORIS-KARL HUYSMANS La Cathédrale Édition de Dominique Millet-Gérard. Illustrations de Charles Jouas Collection Folio classique (n°6397), Gallimard 656 p. — ISBN : 9782070457908 Noël 1893. Huysmans découvre la cathédrale de Chartres : c’est un éblouissement. Il retranscrit son expérience dans ce livre foisonnant, à la fois roman d’apprentissage, ouvrge d’érudition et livre d’art. Pour l’auteur, la cathédrale reproduit dans son corps de pierre les merveilles de la nature et offre un concentré de leur signification. Elle est une encyclopédie de l’histoire sainte, de la création entière. Huysmans rappelle ici l’ampleur universelle de la culture chrétienne, en réunissant l’art et et la foi, la foi et l’intelligence, la beauté et la vérité. Il fait de la cathédrale-monument un immense poème en prose : un roman d’âme.
Categorías: Universidade

Intermédialités/Intermedialities , n° 33 : "Restituer le temps/rendering time"

Fabula - fai 9 horas 28 min
Restituer (le temps) Les impacts des médias de masse ont été explorés suivant une grande diversité de perspectives depuis leur apparition. Plus spécifiquement, la trace laissée dans nos cerveaux par les techniques de captation et de diffusion audiovisuelles est un domaine qui passionne autant les journalistes, les neuroscientifiques et les sociologues que les philosophes. Dans ses Leçons pour une phénoménologie de la conscience intime du temps (1928), Edmund Husserl considère que notre connaissance des choses relève de notre capacité à faire coexister plusieurs dimensions mémorielles, qu’il s’agisse des traces mnésiques et inconscientes de nos perceptions qui orientent notre aperception (moment vécu), ou de nos souvenirs consciemment sollicités qui leur conservent leur unité dans le temps. Husserl différencie en effet les rétentions primaires , générées par tout acte de conscience, des rétentions secondaires , que notre conscience vise dans le rappel du passé. Dans La technique et le temps (vol. 3, 2001), Stiegler insiste sur les rétentions tertiaires spécifiques que sont les « objets temporels » et leur attribue le pouvoir de changer nos capacités mémorielles. Ainsi, différentes théories (Ginsburg, 2002; Wills, 2008; Besnier, 2009) tentent d’appréhender l’incidence qu’ont les objets temporels sur les manières dont nous sélectionnons parmi nos rétentions primaires des éléments afin de nous constituer une mémoire (rétention secondaire), mais également leur influence sur l’ensemble des critères de sélection ( horizon d’attente , Jauss, 1969). Afin de questionner l’effet des technologies d’enregistrement et de stockage sur nos structures culturelles et cognitives, il nous semble donc pertinent de développer de nouvelles approches qui se situent au carrefour de disciplines déjà établies : l’étude clinique des pathologies mémorielles, l’observation des comportements des usagers, l’analyse des œuvres traversées par ces questions, l’enquête sur les développements numériques, etc. Ce numéro de la revue Intermédialités réunira des textes portant sur les diverses formes d’influence des rétentions tertiaires, d’origine analogique ou numérique, sur notre mémoire, nos modes de perception et nos structures culturelles. Vous trouverez ci-dessous quelques pistes qui sont une invitation à considérer tout autant la singularité des objets temporels, malgré l’identité de leur support technique, que les différences contextuelles d’ordre culturel, économique et politique, comme les interactions entre différents régimes technomédiatiques : – Description des différents types de matérialités, d’institutions et de techniques impliquées dans la production des objets temporels et leur circulation, suivant une approche historique (histoire de la culture matérielle, anthropologie culturelle, archéologie des médias, etc.) ou institutionnelle permettant de rendre compte de leur accessibilité, de leur usage et de leur intégration dans les processus de mémorisation. – Exploration de l’influence de l’enregistrement audio ou visuel sur les pratiques artistiques ou culturelles : les nouveaux enjeux esthétiques hérités de la sphère audiovisuelle; les nouvelles modalités de réception d’une œuvre à travers des dispositifs mixtes faisant coexister support fixe et performance en direct; etc. – Étude de la modification de nos flux de conscience par des modes de diffusion électriques (analogique ou numérique) des textes, sons et images : l’influence d’une œuvre audiovisuelle sur notre perception des choses, altérant un souvenir ou construisant un nouveau point de vue (cliché, prise de conscience, etc.); l’impact de la programmation (site Web, application, algorithme, etc.) sur nos conceptions spatiotemporels; etc. – Pas de mémoire sans émotions ou sans affects associés à nos perceptions et à nos représentations, pas de mémoire sans émotions ou affects ravivés : ces émotions et affects objectivés et incorporés dans les objets temporels enregistrés, et associés aux rétentions tertiaires, transforment-ils l’ensemble des processus mémoriels impliqués dans un moment vécu, comme notre capacité à nous émouvoir ? Bibliographie David Barison et Daniel Ross, The Ister (2004, 189’). Jean-Michel Besnier, Demain les posthumains , Paris, Hachette, 2009. Faye Ginsburg, Lila Abu-Lughod et Brian Larkin (dir.), Media Worlds: Anthropology on New Terrain , Berkeley, University of California Press, 2002. Edmund Husserl, Leçons pour une phénoménologie de la conscience intime du temps [1928], Paris, PUF, 1996. Hans Robert Jauss, Pour une esthétique de la réception [1977], Paris, Gallimard, 1978. Bernard Stiegler, La technique et le temps , Paris, Galilée, 1994-2001. David Wills, Dorsality: Thinking Back through Technology and Politics , Minneapolis, University of Minnesota Press, 2008. Paul Zumthor, « Oralité », Intermédialités , n° 12, automne 2008. Date de soumission des propositions : 5 janvier 2018 Annonce des résultats de la sélection des propositions : 20 janvier 2018 Soumission des textes complets aux fins d’évaluation : 30 juin 2018 Publication des textes retenus par le comité de rédaction : mars 2019 Intermédialités est une revue scientifique semestrielle qui publie en français et en anglais des articles évalués de façon anonyme par les pairs. Les propositions de contribution (700 mots max.) pourront être écrites en anglais ou en français. Elles devront être envoyées à l’adresse suivante : restituerletemps@gmail.com . Les articles définitifs devront avoisiner les 6000 mots (40 000 caractères, espaces comprises) et pourront comporter des illustrations (sonores, visuelles, fixes ou animées), dont l’auteur de l’article aura pris soin d’obtenir les droits de publication. Il est demandé aux auteurs d’adopter les normes du protocole de rédaction de la revue disponible à l’adresse suivante : http://intermedialites.com/wp-content/uploads/2016/01/Protocole-de-rédaction-Intermedialites-mai- 2017-FR.pdf Pour de plus amples informations sur la revue, consultez son site Web : http://intermedialites.com . Rendering (time) Since their invention, forms of media have attracted a range of different analytical approaches. One of the more prominent areas of interest to journalists, sociologists, neuroscientists, and philosophers alike has been a concern about the ways audiovisual recording and broadcasting techniques imprint messages and ideas onto the brain. In Lessons for a Phenomenology of the Intimate Consciousness of Time (1928), Edmund Husserl considers that our knowledge of things comes from our ability to bring together several memory dimensions, be they mnemic and unconscious traces of our perceptions that orient our apprehension (moment lived), or our consciously solicited memories that preserve their unity in time. Husserl differentiates the primary retentions generated by any act of consciousness from those that our consciousness targets as a reminder of the past (secondary retention). In Technics and Time (2001, v. 3), Bernard Stiegler emphasizes the specific tertiary retentions that are “temporal objects” and ascribes them with the power to change our memory capabilities. There are, as a result, a number of different theories (Ginsburg, 2002; Wills, 2008; Besnier, 2009) that attempt to understand the impact of temporal objects on the ways in which we make a selection among our primary retentions in order to constitute a memory (secondary retention), but also to understand the influence of temporal objects on the set of selection criteria that we use (we can think of the notion of “wanting horizon” in the work of Jauss, 1969). It therefore is necessary to develop new approaches that question the influence of recording and storage technologies on our cultural and cognitive structures by engaging with theories from a number of established disciplines: the clinical study of memory pathologies, the observation of user behaviour, and an analysis of the works covered by these questions. This effort must also consider the developments brought forth by digital technologies. This issue of the journal Intermédialités/Intermediality will bring together texts on the various impacts that forms of tertiary retention have upon our memory, our modes of perception, and our cultural structures. Our aim is to critically challenge attempts that seek to homogenize media as being all and the same and to develop a common conceptual vocabulary. You will find below some “jumping off points,” which serve as an invitation to consider the singularity of the temporal objects in spite of their technical supports; the contextual differences of cultural, economic, and political order; and the interactions between different media forms. These include: - Descriptions of the different types of materialities, institutions, and techniques involved in the production and circulation of temporal objects. We are interested in the work of scholars who take a wide range of approaches, including historical accounts (of material culture, cultural anthropology, media archeology) or institutional studies that cover matters of accessibility, usage, and integration in the process of memorization. - Explorations of the influence of audio and/or visual recording on artistic or cultural practices. We are interested in studies that outline new aesthetic concerns inherited from the audiovisual sphere and which discuss new modalities of reception that arise from the intersection of technologies and live performances made possible by new devices. - Studies that reflect on the ways in which the distribution of texts, sounds, and images impacts our flows of consciousness or that speculate about the influence of audiovisual work on our perception of things, possibly altering memory or constructing new points of view (cliché, awareness, etc.). - Assessments of the impact of programs (websites, applications, algorithms, etc.) on our spatio- temporal conceptions. - Considerations of: no memory without emotions or affects associated with our perceptions and our representations; no memory without emotions or rekindled affects. Do the objectified emotions and affects that are incorporated in recorded temporal objects and associated with tertiary retentions, transform the memory processes involved in a lived moment, like our ability to be stirred by emotions? Bibliography David Barison & Daniel Ross, The Ister (2004, 189’). Jean-Michel Besnier, Demain les posthumains , Paris, Hachette, 2009. Faye Ginsburg, Lila Abu-Lughod & Brian Larkin (eds), Media Worlds: Anthropology on New Terrain , Berkeley, University of California Press, 2002. Edmund Husserl, The phenomenology of internal time-consciousness [1928], Bloomington, Indiana University Press, 1964. Hans Robert Jauss, Toward an aesthetic of reception [1977], Minneapolis, University of Minnesota Press, 1982. Bernard Stiegler, Technics and time [1994-2001], Stanford, Stanford University Press, 1998-2009. David Wills, Dorsality: Thinking Back through Technology and Politics , Minneapolis, University of Minnesota Press, 2008. Paul Zumthor, « Oralité », Intermédialités , n° 12, Fall 2008. Deadline for submitting a proposal: January 5, 2018 Announcement of proposal selection results: January 20, 2018 Submission of completed texts for peer review: June 30, 2018 Publication of the texts approved by the editorial board: March 2019 Intermédialités/Intermediality is a biannual journal, which publishes articles in French and English evaluated through a blind peer review process. Proposals (max. 700 words) in English or French should be sent to the following email: restituerletemps@gmail.com . Final submissions should be no longer than 6,000 words (40,000 characters, including spaces) and can incorporate illustrations (audio, visual, still or animated) whose publication rights should be secured by the authors. Authors are requested to follow the submission guidelines available at: http://cri.histart.umontreal.ca/cri/fr/intermedialites/submission-guidelines.pdf For more information on Intermédialités/Intermedialities , see our website: http://intermedialites.com.
Categorías: Universidade

W. Bohn, Reading Apollinaire's Calligrammes

Fabula - fai 9 horas 29 min
Référence bibliographique : Willard Bohn, Reading Apollinaire's Calligrammes , Bloomsbury, collection "Bloomsbury Academic", 2017. EAN13 : 9781501338311. Ce livre s'occupe du deuxieme grand recueil poetique d'Apollinaire. Ecrits entre 1913et 1918, les dix-neuf poemes examines ici tombent dans deux groupes principaux: poesie experimentale et poesie de guerre. Entre autres choses, ils fournissent plusieursapercus de l'histoire personnelle du poete, passant de son amour pour Louise de Coligny-Chatillon jusqu'a sesfiancaillesavec Madeleine Pages et son mariage eventuel avec Jacqueline Kolb. Chaque section considere toutes les etudes preexistantes, fournit une analyse detaillee et, souvent, presente une nouvelle interpretation. Chaque poeme est sujetea une analyse minutieuse a la lumiere de notreconnaissance courante. Table of contents List of Illustrations Acknowledgments Introduction 1. Revolution and Renewal 2. Simultaneous Exercises 3. Miraculous Encounters 4. Visual Poetry 5. The War Poetry 6. More War Poetry 7. Order and Adventure Conclusion Bibliography Index Reviews “Willard Bohn has produced a monumental work of exegesis. This volume, a close study of nineteen key poems in chronological order, elucidates in a line-by-line analysis the complexities and nuances of these poems. Drawing on his vast erudition, Willard Bohn, a leading American scholar of Apollinaire's life and artistic career, coordinates, integrates and maps-without scholarly jargon-all the previous studies of Calligrammes within a larger panoramic vision of the artist, his world and modernist vision. Bohn's readings provide a “cutting edge” understanding of Apollinaire's poetic accomplishment, his poetic innovations, visual poetry, collage poems, use of simultaneity and cubistic perspectives, indeterminacy and desired ambiguity. Bohn restores Apollinaire's major and final masterpiece, Calligrammes , to its rightful place as a key document in the history of Western poetry of the twentieth century and still affecting us today in the postmodern era.”– Seth L. Wolitz, Professor Emeritus of French and Comparative Literature, University of Texas at Austin, USA “Willard Bohn here presents his own enlightened and original readings of nineteen poems selected from Guillaume Apollinaire's Calligrammes , constantly testing his views and interpretations against those offered by scores of other critics, past and present. The result is an international, polyphonic and polyfocal appreciation of an essential group of astonishing texts that together form a cornerstone of European modernism.”– Peter Read, Professor of Modern French Literature and Visual Arts, University of Kent, Canterbury, UK
Categorías: Universidade

My prescription for dejected doctors? Stop harking back to a golden age that never was | Clare Gerada

Guardian Unlimited: Education - fai 10 horas 4 min

Medicine’s a tough career and professionals are demoralised. But the good old days had their dark side too

• Clare Gerada is a former chair of the Royal College of General Practitioners

In the 17th century there was a disease so virulent it was able to wipe out whole armies. Sufferers experienced intense melancholia, anxiety and longing triggered by smell, touch, sight or thought of an object. This disease was nostalgia, described by a medical student and named after nosta for home, and algia for pain. It was prevalent in the Swiss mercenary army, and military physicians postulated it was caused by the unremitting clanging of cowbells in the Alps.

Dormant for centuries, the disease is returning, but this time the afflicted are drawn from a section of the ageing medical establishment. These doctors have developed a delusional system of beliefs that the past was always rosy, that doctors “all knew each other … the firm was a happy band of brothers”, as recalled by Harold Ellis, a surgeon who qualified in 1948. This was a time, they reminisce, where doctors were able to give their patients what they needed: a golden age of medicine, defined by American sociologist Eliot Freidson as the period between 1945 and 1965.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Les poétiques et éthiques du « vivre avec »: Productions féministes canadiennes, autochtones et québécoises de nos jours

Fabula - Xov, 23/11/2017 - 21:49
Les poétiques et éthiques du « vivre avec »: Productions féministes autochtones, canadiennes et québécoises de nos jours (la version en anglais suit The Poetics and Ethics of “Living With”: Indigenous, Canadian and Québécois Feminist Production Today ) Les poétiques et éthiques du « vivre avec »: Productions féministes canadiennes, autochtones et québécoises de nos jours The Poetics and Ethics of “Living With”: Canadian, Indigenous, and Québécois Feminist Production Today PARTIE I - Banff Centre, Alberta (Canada) 11-14 octobre 2018 PARTIE II – Université norvégienne des sciences et de technologie, Trondheim (Norvège) Automne 2019 To see is to enter, to be visited. To cross the threshold. And to be transformed… – Marjorie Beaucage, “Aboriginal Voices: Entitlement through Storytelling” And so now she owed him things and had to take care of him forever. He did not have to worry about ever being alone again. – Heather O’Neill, Daydreams of Angels À ce moment, l’humanité se trouvera placée devant un choix : soit continuer sur le chemin de la croissance illimitée, du matérialisme, de l’exploitation des ressources humaines et naturelles, soit prendre le chemin de la spiritualité (car tout humain a un esprit), retrouver sa relation originelle avec la nature et honorer à nouveau les femmes de son clan afin de perpétuer les traditions, les peuples et, finalement, l’humanité. Le grand réveil. – Natasha Kanapé Fontaine, Kuei, je te salue Conférences d’honneur :Kim Anderson, University of GuelphAlexandre Baril, Université d’OttawaNaïma Hamrouni, Université du Québec à Trois-RivièresCheryl Suzack, University of Toronto Panel d’auteur.e.s (à déterminer) Des événements historiques et politiques tels que la Commission et le Rapport de la vérité et de la réconciliation du Canada, les mouvements Idle No More et Black Lives Matter , le décret anti-immigration de Donald Trump, les crises de réfugiées qui sont en cours, les récentes controverses entourant l’appropriation culturelle, les catastrophes environnementales, ainsi que la persistance systémique de la violence sexualisée et racisée soulignent les constantes inégalités perpétuées par les espaces coloniaux dans un monde globalisé, en plus des difficiles confrontations entre les différentes perspectives et visions du monde. Ce sont des préoccupations cruciales qui ont été largement discutées par des théoricien.ne.s et praticien.ne.s culturel.le.s autochtones, féministes et anti-racistes, et diverses formes d’intervention de justice sociale ont été faites dans les milieux scientifiques, publics, et culturels populaires afin d’exposer encore davantage la persistance de motifs historiques d’oppression, de domination et de complicité. Les explorations éthiques et poétiques du «vivre avec » pourraient aider à revisiter, comprendre, dénoncer et résister à ces violences lentes et accélérées. S’appuyant sur le caractère chargé et interpelant du verbe prépositionnel “vivre avec,” cette conférence internationale bilingue se concentre sur les notions de corporéité, de reconnaissance et d’agentivité qui ont historiquement nourri les écritures féministes tout en prenant de nouvelles formes au tournant du nouveau millénaire. Parmi ces formes nouvelles ou re nouvelées se trouvent les éthiques féministes du care mises de l’avant par le travail de la psychologue Carol Gilligan et amplifiées par les expertises de Joan Tronto et María Puig de la Bellacasa. D’autres manifestations incluent les performances et productions d’artistes autochtones telles que KC Adams et Dana Claxton, le féminisme matériel de Stacy Alaimo et de Karen Barad, la pensée posthumaniste de Rosi Braidotti et de Kristen Lillvis, et l’essor des affects féministes avec la «felt theory» de Dian Million et les travaux de Sara Ahmed et de Lauren Berlant. Ayant ces cadres conceptuels, certainement vastes mais aussi interreliés, en tête, nous nous intéressons au tissage complexe qui rassemble les notions de vivre avec, d’alliance, de cohabitation, de résistance, de responsabilité ( response-ability ), d’inter-dépendance, et de communauté. Notre but est de mieux comprendre les structures, les circonstances et les dynamiques sociales, affectives et matérielles de la relationalité, que nous souhaitons aborder en termes humains, nonhumains, écologiques et technologiques et au travers de productions culturelles autochtones, canadiennes et québécoises d’expressions française et anglaise, incluant la littérature, le cinéma, les arts visuels, la musique, etc. L’objectif principal de la conférence est l’étude de représentations du «vivre avec» en tant que formes radicales de rencontre, d’engagement et de care entre le soi et l’autre. Nous empruntons l’analogie du toucher de Karen Barad pour situer notre conception de l’éthiqueen tant que «matter of response»: «each of ‘us’ is constituted in response-ability. Each of ‘us’ is constituted as responsible for the other, as the other» (2012). En plaçant fermement l’éthique au cœur du projet critique, nous cherchons à réfléchir de manière soucieuse aux expressions, potentialités, et limites possibles de cette relation. De plus, par l’étude de productions littéraires et artistiques, nous espérons réagir aux instabilités et aux asymétries qui façonnent les expériences du «vivre avec» en questionnant les notions clés de fragilité, de vulnérabilité, d’intersubjectivité et d’appartenance dans une variété de contextes et d’espaces où les expériences d’ empowerment et d’assujettissement interagissent et «intra-agissent» (Barad). Par conséquent, nous souhaitons faire place à des conversations provocantes sur la poétique et l’éthique des sujets suivants: “Vivre avec” etCare féministeFeminismes autochtonesFéminismes matériels et posthumanistesAffects féministesFéminisme de marché et féminisme populaire ; postféminismeIntersectionalité et constructions sociales interdépendantesConciliation, réconciliation, réparationRelations et alliances autochtones-allochtonesTémoignage, témoigner et «être témoin»Limites de l’in/visibilité et de l’intelligibilité culturelleAppropriation et effacement culturelsSolidarité, réceptivité, responsabilitéCommunauté et hospitalitéNécropolitique et biopolitiqueSubjectivités trans- et queerPolitique et éthique de l’empathie et de la compassionPratiques quotidiennes et rituels de l’ordinaireÉcoféminisme, natureculturesMatière et corporéité nonhumaines et plus-qu’humaines Nous encourageons les perspectives et méthodologies comparatistes, multi- et interdisciplinaires. Veuillez envoyer vos propositions de 300 mots (en français ou en anglais) avec une courte notice biographique (100 mots) à clcconf@ualberta.ca avant le 2 février 2018 . Les propositions de séance (de 3 ou 4 communications) devront inclure une courte introduction au sujet du panel suivi d’un résumé d’environ 300 mots pour chacune des communications. OrganisatricesMarie Carrière, directrice, Centre de littérature canadienne, Université de l’AlbertaDominique Hétu, stagiaire postdoctorale, Centre de littérature canadienne, Université de l’AlbertaLibe García Zarranz, chercheure, Department of Teacher Education, Université norvégienne des sciences et de technologie (NTNU) PART I - Banff Centre, Alberta (Canada) October 11-14, 2018 PART II - Norwegian University of Science and Technology, Trondheim (Norway) Fall 2019 To see is to enter, to be visited. To cross the threshold. And to be transformed… – Marjorie Beaucage, “Aboriginal Voices: Entitlement through Storytelling” And so now she owed him things and had to take care of him forever. He did not have to worry about ever being alone again. – Heather O’Neill, Daydreams of Angels À ce moment, l’humanité se trouvera placée devant un choix : soit continuer sur le chemin de la croissance illimitée, du matérialisme, de l’exploitation des ressources humaines et naturelles, soit prendre le chemin de la spiritualité (car tout humain a un esprit),retrouver sa relation originelle avec la nature et honorer à nouveau les femmes de son clan afin de perpétuer les traditions, les peuples et, finalement, l’humanité. Le grand réveil. – Natasha Kanapé Fontaine, Kuei, je te salue Keynote Addresses:Kim Anderson, University of GuelphAlexandre Baril, Université d’OttawaNaïma Hamrouni, Université du Québec à Trois-RivièresCheryl Suzack, University of Toronto Panel of Writers (TBA) Political and historical events, such as the Truth and Reconciliation Commission and Report, the Idle No More movement, Donald Trump’s immigration ban, Black Lives Matter, the ongoing refugee crises, recent controversies around cultural appropriation, environmental catastrophes, and the recurring display of systemic sexual and racial violence underline the consistent inequalities of perpetuated colonial spaces in this globalized world, as well as the often painful confrontation of different worldviews and perspectives. These are crucial concerns that have been widely discussed by Indigenous, feminist, and anti-racist theorists and cultural practitioners. The various forms of social justice intervention that have emerged in academic, public, and popular cultural spaces have further exposed the persistence of historical patterns of oppression, domination, and complicity. Explorations of the poetics and ethics of “living with” might help revisit, understand, denounce, and resist these fast and slow violences. Relying on the engaging and loaded phrasal verb, “living with,” this bilingual international conference focuses on notions of embodiment, recognition, and agency that have historically fuelled feminist writing while taking on new forms with the second millennium. Among these new or re newed configurations are the feminist ethics of care pioneered by the psychological research of Carol Gilligan and reworked by scholars such as Joan Tronto and María Puig de la Bellacasa. Other manifestations include Indigenous new media work by KC Adams and Dana Claxton, the material feminism of Stacy Alaimo and Karen Barad, the posthumanist thought of Rosi Braidotti and Kristen Lillvis, and the re-turn to feminist affects with Dian Million’s “felt theory” and the work of Sara Ahmed and Lauren Berlant. With these broad though interrelated theoretical frameworks in mind, we are interested in the complex weaving of notions of togetherness, alliance, cohabitation, resistance, response-ability, inter/dependency, and community. Our aim is to better understand the social, affective, and material structures, circumstances, and dynamics of relationality – understood in human, nonhuman, ecological, and technological terms – through Indigenous, Canadian, and Québécois cultural production in English and in French, including literature, film, visual art, music, etc. The main objective is to investigate representations of “living with” as a radical form of encounter, engagement, and care between self and other. We understand ethics in the terms offered by Karen Barad’s analogy of “touching,” that is to say, as “a matter of response. Each of ‘us’ is constituted in response-ability. Each of ‘us’ is constituted as responsible for the other, as the other” (2012). By firmly positioning ethics at the heart of critical enquiry, we seek to think carefully about the different possible expressions, potentialities, and limits of this relation. Moreover, through the study of literary and artistic productions, we hope to address the instabilities and asymmetries that shape experiences of “living with” by questioning key notions of fragility, vulnerability, intersubjectivity, and belonging in a variety of contexts and spaces where experiences of empowerment and subjugation interact and intra-act (Barad). Accordingly, we are looking for challenging conversations about the poetics and ethics of the following topics: “Living with” andFeminist CareIndigenous FeminismsMaterial and Posthumanist FeminismsFeminist AffectsPop and Market Feminism; PostfeminismIntersectionality and Interdependent Social ConstructionsConciliation, Reconciliation, ReparationIndigenous-Settler Relationships and AlliancesTestimony and WitnessingLimits of Cultural In/visibility and IntelligibilityCultural Appropriation and ErasureSolidarity, Responsiveness, AccountabilityCommunity and HospitalityNecropolitics and BiopoliticsTrans- and Queer SubjectivitiesPolitics and Ethics of Empathy and CompassionEveryday Practices and Ordinary RitualsEcofeminism, NatureculturesNonhuman and More-than-Human Matter and Embodiment We encourage comparative, multidisciplinary, and interdisciplinary perspectives and methodologies. Please send your 300-word proposal (in English or French) along with a short biographical note (100 words) to clcconf@ualberta.ca before February 2, 2018 . Panel proposals (of 3 or 4 papers) should include a short introduction to the panel’s topic followed by a 300-word abstract for each paper. OrganizersMarie Carrière, Director, Canadian Literature Centre, University of AlbertaDominique Hétu, Postdoctoral Fellow, Canadian Literature Centre, University of AlbertaLibe García Zarranz, Researcher, Department of Teacher Education, Norwegian University of Science and Technology (NTNU)
Categorías: Universidade

Sums fail to add up on maths pledge of budget, says Angela Rayner

Guardian Unlimited: Education - Xov, 23/11/2017 - 20:51

Labour queries promise as Tories’ official scorecard allocates just £80m of spending over two years, not Hammond’s £250m

Philip Hammond has failed to show how the sums add up on his flagship budget announcement of awarding about £250m for maths and computer teaching, according to Labour.

Angela Rayner, the shadow education secretary, highlighted a gap between Hammond’s statements that about £250m would be spent on improving teaching for those subjects, and the official budget scorecard, which allocates only £80m of spending in the next two years.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Courtauld Gallery to close for two years for £50m revamp

Guardian Unlimited: Education - Xov, 23/11/2017 - 20:12

Redevelopment aims to improve access and open up Great Room at Institute renowned for impressionist paintings

The Courtauld Gallery in central London, home to such masterpieces as Van Gogh’s Self-Portrait with Bandaged Ear and Manet’s A Bar at the Folies-Bergère, will be closed for at least two years during a £50m redevelopment.

The gallery confirmed the length of its closure on Thursday, calling it a “transformation project which will see the Courtauld improve accessibility ... and improve the experience for its visitors, staff and students”.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Calls for change to apprenticeships after numbers fall by 59%

Guardian Unlimited: Education - Xov, 23/11/2017 - 19:34

Employers and unions call for rethink to government policies, saying drop in trainee numbers is down to complex rules and difficulty in accessing funds

Employers and unions have called for a rethink of the government’s apprenticeship policies after a 59% fall in those taking up trainee posts since a new scheme was launched in April.

Just 48,000 people started an apprenticeship in the final three months of the educational year to July 2017, compared with 117,800 in the same period a year before. The biggest drop came in the lowest level “intermediate” apprenticeships, which dived by 75%, compared with a 48% drop in the most advanced training courses.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Revue de presse du jeudi 23 novembre 2017

Cahiers Pédagogiques - Xov, 23/11/2017 - 19:06

Un peu de polémiques mais surtout de l'inquiétude autour du projet de réforme de l'entrée dans le supérieur.

Polémiques et débats

Luc Ferry, les "quartiers pourris", "leurs 98 nationalités" et nous sur le terrain. “Dimanche 19 novembre, Luc Ferry, ancien ministre de l'Éducation nationale, était l'invité de BFMTV pour commenter l'actualité. Ses propos sur les “quartiers pourris”, leurs “98 nationalités” et l'impossibilité de faire cours dans les classes ont choqué Aurélie Gascon, enseignante d'allemand à Sarcelles. Nous lui ouvrons nos colonnes en réponse.”

Les ateliers « en non-mixité raciale » du syndicat SUD-Education 93 créent une polémique. “Le ministre de l'éducation, Jean-Michel Blanquer, a jugé « inconstitutionnelle et inacceptable » l'organisation de réunions réservées aux « racisés » lors d'un stage syndical.”

Et même Sophie Coignard s'en mêle : SUD Éducation : en lutte, mais pas pour les élèves. "Ce syndicat propose des stages interdits aux Blancs, mais ne s'intéresse guère aux salles de classe, comme en témoignent ses publications."

Jean-Michel Blanquer porte plainte contre SUD-Education 93 et cherche à museler le syndicalisme enseignant combatif. “Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, est enclin à écouter la fachosphère. En particulier, quand elle lui donne des billes pour taper sur les syndicalistes enseignants retors de la Seine-Saint-Denis, mobilisés depuis la rentrée. Il a annoncé à l'Assemblée Nationale porter plainte contre l'organisation syndicale SUD-Education Seine-Saint-Denis pour s'opposer à la tenue d'un stage syndical intitulé « Au croisement des oppressions : Où en est-on de l'antiracisme à l'école » dans lequel des débats en « non-mixité raciale » sont prévus.”

Plus intéressant : Éducation : l'importance du travail d'équipe
Selon une étude réalisée par l'OCDE, le goût du travail d'équipe commencerait dès le plus jeune âge grâce à l'éducation parentale.”
Le goût du travail d'équipe est une qualité recherchée par de nombreux recruteurs. Or, chacun sait que résoudre un problème relève parfois de beaucoup de patience. Être à l'écoute, répartir les tâches de façon efficace et équitable, L'OCDE ( Organisation de coopération et de développement économiques) a ainsi réalisé une étude auprès de 52 pays, sur la résolution collaborative des problèmes. Résultat : 28% des élèves ne sont pas capables de résoudre un problème collaboratif simple. À l'inverse, certains pays sont de très bons élèves dans le travail collaboratif : Singapour, Hong Kong, la Corée ou encore le Japon.”

Supérieur

De très nombreux médias relaient la nouvelle, par exemple La Nouvelle république : Accès à l'université : le nouvel APB s'appellera "Parcoursup".

Et si vous voulez, Découvrez le calendrier Parcoursup pour 2018

Les nouvelles règles d'entrée à l'université présentées en conseil des ministresLa plate-forme « Parcoursup » ouvrira le 15 janvier. Les lycéens inscriront dix vœux maximum et recevront les réponses au fil de l'eau, à partir de mai.”

Licence : la pluridisciplinarité pour enrayer l'échec. “A la rentrée 2018, les universités devront proposer des parcours « à la carte ». Visite de quelques universités pionnières en la matière.”

Université : la sélection n'est plus un tabou pour les jeunes par Marie-Estelle Pech. “Mais alors qu'il porte un projet de loi sur le sujet, présenté ce mercredi en Conseil des ministres, le gouvernement joue habilement sa partition. Suffisamment flou, instituant un semblant de tri sans le dire, le texte bénéficie d'un alignement des planètes optimal. Le tirage au sort pratiqué cette année dans les filières en tension (psychologie, Staps, droit) a fait figure d'épouvantail et préparé le terrain.”

Et d'ailleurs, puisqu'on vous le dit : Frédérique Vidal : "Notre objectif c'est que l'ensemble des bacheliers trouve sa place dans l'enseignement supérieur". “La ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Frédérique Vidal, était l'invitée de L'interview J-1, mardi sur franceinfo, à la veille de la présentation du projet de loi "Orientation et réussite des étudiants" en Conseil des ministres.”

Entrée à l'université : un projet de loi légèrement modifié présenté en Conseil des ministres par Laura Taillandier. “C'est une version du projet de loi sur l'entrée à l'université avec quelques modifications qui a été présentée en Conseil des ministres, mercredi 22 novembre 2017. Selon le texte qu'EducPros s'est procuré, outre une évolution de l'ordre des paragraphes, des changements ont été apportés à la suite de l'examen par le CSE et le Cneser.”

Projet de loi relatif à l'orientation et à la réussite des étudiants. “Le Gouvernement a décidé de rendre public l'avis du Conseil d'État sur le projet de loi relatif à l'orientation et à la réussite des étudiants.”

La réforme d'APB va-t-elle résoudre le problème de l'accès à l'université ? Recueilli par Nathalie Birchem et Emmanuelle Lucas. “Le projet de loi « orientation et réussite des étudiants », qui vise notamment à supprimer le tirage au sort et à réduire le taux d'échec en première année de fac, a été présenté hier en conseil des ministres. Vivement critiqué par plusieurs syndicats lycéens, étudiants (l'Unef) ou enseignants (le Snesup-FSU), qui dénoncent « une sélection déguisée », il est salué par d'autres acteurs comme une réponse équilibrée au problème de l'accès à l'université.”

Nouvelles règles d'entrée à la fac : "un projet fou" selon le premier syndicat du supérieur.Le Snesup, qui appartient à la fédération FSU (dont dépend également le Snes, premier syndicat des professeurs du secondaire), va alerter les élèves de Terminale, leurs parents et les professeurs sur les dangers que recèle selon lui ce projet de loi, via une lettre distribuée dans les établissements.”

Université. Les syndicats divisés sur les nouvelles modalités d'accès. “Le projet de loi "Orientation et réussite des étudiants", qui prévoit notamment de nouvelles modalités d'accès à l'université, est présenté ce mercredi en conseil des ministres. S'il ne comprend pas le terme de « sélection » ou de « pré-requis », il propose une inscription en licence pouvant être subordonnée à l'acceptation, par le candidat, d'un parcours d'accompagnement ou de formation pédagogique proposé par l'université.”

Université : tensions à prévoir par Luc Bentz. “Quand on creuse, on se rend compte que la substitution de « Parcours Sup » à APB est loin de régler le problème des néo-bacheliers sans affectation dans le Supérieur. Comme le montre une note de Terra Nova, le « choc démographique » va se poursuivre. Or trois problèmes se posent : 1º il n'a pas été anticipé ; 2º les universités, seules, vont-elles continuer à devoir absorber cette accroissement ? 3° pour l'instant, en termes de moyens, la situation est inquiétante et pourrait se traduire par des conséquences préoccupantes, surtout s'il y a des calculs à courte vue. Non sans risques pour les pouvoirs publics qui n'auront plus, à la rentrée 2018, l'alibi APB.”

Un tiers des étudiants inscrits en licence renonce dès la première année. “INFOGRAPHIE - Une note du ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche dévoile les taux de réussite à l'université. Seul 28,4% des étudiants inscrits en licence en 2012 ont obtenu leur diplôme en trois ans.”

Orientation : « Comment voulez-vous que les familles s'y retrouvent ? ». “Avec son plan étudiants, le gouvernement espère faciliter le choix des lycéens souvent perdus face au maquis des formations.”

Et pendant ce temps…parmi tant d'autres, Le Centre d'information et d'orientation doit fermer. “L'annonce a été faite lors du Comité technique académique (CTA) du 9 novembre. Le rectorat veut fermer le Centre d'information et d'orientation de Gaillac. L'un des trois, avec Albi et Castres, existant encore sur le département. Un projet que les organisations syndicales ont refusé lors cette réunion. Mais il doit être représenté lors du prochain CTA le 29 novembre. La position des syndicats ne sera alors que consultative.”

et une bonne question se pose : Les enseignants peuvent-ils faire de bons conseillers d'orientation ?

Les "Business schools"​ françaises de 1819 à nos jours : deux siècles d'un développement en marge de l'université. “Les actuelles "business schools" françaises sont les héritières d'établissements nés il y a près de deux siècles. Pour pouvoir bien analyser ce qui les caractérise aujourd'hui, et ce que pourrait être leur avenir à court et moyen termes, nous vous proposons d'en découvrir avec nous la genèse, et les pistes de développement qui s'offrent à elles aujourd'hui.” Par Bruno Magliulo.

Etudes supérieures en Espagne : quelles différences avec la France ?L'Espagne compte environ 1,5 millions d'étudiants parmi sa population, dans lesquels on compte cette année 2.801 étudiants français en mobilité entrante. L'Espagne est une destination privilégiée des étudiants Erasmus mais l'enseignement supérieur espagnol intéresse aussi la communauté française dont les enfants sont scolarisés dans le pays. Récapitulation de ses ses modalités.”

Les universités américaines, de plus en plus friandes d'intelligence artificielle par Hélène Labriet-Gross. "L'intelligence artificielle, nouvel eldorado du secteur de l'éducation ? Aux États-Unis, un nombre croissant d'enseignants font appel à cette technologie pour personnaliser leurs cours, relate EdTech Magazine, journal en ligne dédié à l'actualité du secteur. Les professeurs ont souvent face à eux des classes de plusieurs centaines d'étudiants et l'IA (intelligence artificielle) met à leur disposition différents outils, afin d'identifier les besoins de chacun, analyse le magazine.”

Bernard Desclaux

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 539 - Pouvoir d'agir et autonomie de l'école au lycée

Dossier coordonné par Michèle Amiel et Gwenaël Le Guével
septembre-octobre 2017

Prendre des initiatives, engager un processus de décision, animer une équipe, mettre en place une innovation, etc. Est-ce le domaine réservé du directeur d'école, de l'IEN, du chef d'établissement ? Au bout du compte, l'augmentation du pouvoir dans un établissement autonome, c'est celle du chef ou celle des personnels.

N° 536 - Éduquer aux médias et à l'information

Dossier coordonné par Émilie Kochert
mars 2017

Nous sommes inondés d'informations. L'actualité a remplacé l'information dans une culture du buzz où souvent on ne prend pas le temps de vérifier. Est-il simple de déceler le vrai du faux ou de sélectionner l'information dans le divertissement ? Éduquer aux médias et à l'information relève des missions des enseignants.

Categorías: Educación, Universidade

Growing proportion of private faith schools fail Ofsted inspections

Guardian Unlimited: Education - Xov, 23/11/2017 - 19:02

Watchdog reports sharp decline in outcomes due to concerns about leadership and teaching of British values

A growing proportion of independent faith schools are being failed by Ofsted because of concerns about leadership and the teaching of British values, according to official statistics.

The schools watchdog said there had been a sharp decline in inspection outcomes for smaller, fee-paying schools, in particular faith schools.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

S. Hirshi, C. Legoy, S. Linarès, A. Saemmer & A. Vaillant (dir.), La Poésie délivrée

Fabula - Xov, 23/11/2017 - 18:22
La Poésie délivrée Sous la direction de Stéphane Hirschi, Corinne Legoy, Serge Linarès, Alexandra Saemmer, Alain Vaillant Presses Universitaires de Paris Nanterre, Orbis litterarum 2017 – 576 pages – Format : 17×21 cm isbn : 978-2-84016-274-2 – Prix : 25€ Illustration N&B – Langue : français Présentation de l'éditeur: Voici l’un des lieux communs les plus rebattus de l’histoire littéraire: à l’ère de la modernité, la poésie aurait fait corps avec le livre, enserrée dans l’écrin d’un volume artisanal et destinée à quelques happy few. À la fin du xix e siècle, le mythe mallarméen a consacré l’alliance du Livre et du Poème, purifiant la poésie de tout ce qui la rattachait encore à l’ordinaire de la vie sociale. Or rien n’est plus faux. Depuis la Révolution française, la poésie, sous toutes les formes, a envahi l’espace public: une poésie mobilisée par les révolutions comme par les pouvoirs officiels, une poésie déclamée ou chantée au coin des rues, glissée dans les colonnes des journaux, écrite sur les murs, récitée à la radio, interprétée sur scène ou pour l’industrie du disque, mise en images au cinéma ou à la télévision, rappée, slamée, et profitant aujourd’hui de l’infinie plasticité du numérique. Il ne s’agit pas d’une production marginale à laquelle il faudrait rendre justice par bienveillance. Non seulement cette poésie protéiforme est quantitativement beaucoup plus importante que la poésie des livres; et pourquoi serait-elle plus médiocre, pour la seule raison qu’elle réaliserait le rêve romantique d’une poésie concrètement adressée à tous? Mais encore elle se révèle plus que jamais omniprésente, dissimulée au cœur d’une culture qu’on imaginait vouée au storytelling et aux fictions en tout genre. C’est donc à une histoire radicalement nouvelle de la poésie moderne qu’invite cette première somme collective sur la poésie hors du livre, « délivrée », conçue et rédigée par une trentaine de spécialistes en histoire, littérature, philosophie, musicologie, histoire de l’art, sciences de l’information et de la communication, sociologie. SOMMAIRE Introduction générale Corinne Legoy et Alain Vaillant La poésie dans la cité Introduction Corinne Legoy Poésie et pratiques socialesLes usages de la poésie dans les processions en France au xviii e siècle :formes et débatsGael RideauPoésies et fêtes impériales. L’exemple du couronnement de NapoléonJacques-Olivier BoudonLes vers latins dans les fêtes de collègesRomain JalabertPratiques judiciaires de la poésie : la défense en vers au xix e siècleAnne-Emmanuelle DemartiniLes socialistes français et La Marseillaise, de 1879 à 1914Eric Nadaud« C’est toujours la même chose, et cela m’amuse toujours ».Répétition et imitation dans la chanson de café-concertÉlisabeth Pillet Une arme de contestationLa Chanson en RévolutionSophie-Anne LeterrierChanson et identité ouvrière en France (1817-1849)Philippe DarriulatPolitique et héritages dans la chanson de 1848Romain BéniniModernité littéraire et clôture poétique. Le cas de la poésie résistanteBenoît Denis« Poésie collective et happening urbain : la Nuit de la poésie 1970 (Montréal) »Pascal Brissette Voies / Voix de traverse Introduction Serge Linarès Poésie à dire et à entendrePage, pierre, voix : une poésie multi-supports à l’aube du xix e siècleHugues Marchal« On veut de nouveaux sons » : poésie et oralité à l’orée du xx e siècle en FranceSerge LinarèsPoésie & medium : effets et enseignements du « sonore »Jean-Pierre BobillotEssai de slamologie. L’exemple de Grand Corps Malade [GCM]Camille VorgerApproches du rap en français comme forme poétiqueEmmanuelle Carinos et Karim Hammou Poésie à voirExpérimentations manuscrites : lettres, albums et livres d’orDenis Saint-AmandPar-delà les frontières du codex :nouveaux espaces du livre poétique (dans le sillage mallarméen)Patrick SuterPoésie et art contemporain : performances, dispositifs plastiques et effets visuelsMagali NachtergaelPoésies dans, et hors le numériqueAlexandra SaemmerLa poésie animée : concrètement de la poésiePhilippe Bootz La poésie à l’ère médiatique Introduction Stéphane Hirschi et Alexandra Saemmer Poésie, chanson et musiquesLa poésie hors la poésieVincent VivèsLa récitation poétique à l’épreuve du cabaretMarine WisniewskiChanson et musicologie : L’exemple de Léo FerréPascal PistoneDiction et chanson : la poésie hors de ses gondsJean-Pierre Zubiate« Le Temps d’une chanson » : une poétique de l’enregistrement ?Stéphane HirschiTautégorie – de la chansonPeter Szendy Poésie et médiasLe journal du XIX e siècle, creuset de l’invention poétiqueAlain VaillantLa chanson fin-de-siècle en revue : versiculets, chansons bas, imagesEvanghélia SteadLe cinéma, « seul successeur possible » du livre poétique dans les années 1910 et 1920 ?Nadja CohenPoésie et radio au xx e siècle. Repères et enjeuxPierre-Marie HéronPoésie et télévision : la rencontre rêvéeCéline Pardo Bibliographie générale Présentation des auteurs
Categorías: Universidade

Neil Gaiman leads authors demanding action to halt decline of school libraries

Guardian Unlimited: Education - Xov, 23/11/2017 - 18:17

Open letter, also signed by Philip Pullman and Malorie Blackman, says falling provision risks consigning children to ‘a lifetime of low achievement’

Neil Gaiman, Antonia Fraser, Philip Pullman and Malorie Blackman are among more than 150 signatories to a letter calling on secretary of state for education Justine Greening to halt the decline in school libraries or “consign a generation to a lifetime of low attainment and mobility”.

Headed by Dawn Finch of library and information association CILIP, the letter’s signatories are asking Greening to make an “urgent intervention” to stop the drop in school libraries and in qualified school librarians. According to CILIP, an estimated 30% of the school librarian workforce has been lost.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

C. Baudouin, M. Lata (dir.), Sacré canon . Autorité et marginalité en littérature

Fabula - Xov, 23/11/2017 - 18:13
Sacré canon Autorité et marginalité en littérature Catherine BAUDOUIN (dir.) Marion LATA (dir.) Éditions Rue d'Ulm,, 2017 Collection Actes de la recherche à l’Ens n°22 140 p. ISBN-978-2-7288-3693-2 10.00 € Le concept «explosif» de canon est ici abordé de manière pluridisciplinaire et transversale. Au cours de l’histoire, les canons ont pris diverses formes – listes d'auteurs, textes sacrés et œuvres consacrées; leur établissement a cependant toujours reposé sur un geste de sélection, et donc aussi d’exclusion. Ce volume permet une comparaison raisonnée des manifestations du canonique et de l’extracanonique – compris dans le sens aussi bien d'apocryphe que de fanfiction – dans différents contextes culturels et historiques. Il met ainsi en perspective les notions de tradition et de sacralité textuelle, de Dion de Pruse et Lucien de Samosate à Ismaïl Kadaré, de Basile de Césarée à Victor Hugo. Sommaire Introduction, par Anne-Catherine BAUDOIN et Marion LATA Au commencement était l’auteur. De l’imitation à l’autocanonisation Un canon épistolaire? La singularité du discours Sur l’entraînement à la parole de Dion de Pruse, par Guillemette MÉROT Œuvre d’art et machine de guerre. Le canon des génies dans William Shakespeare de Victor Hugo, par Guillaume PEYNET Portrait de l’écrivain en Homère albanais dans Le Monstre d’Ismaïl Kadaré. Des usages du canon à des fins d’autoreprésentation, par Élodie COUTIER Quand le corpus devient canon. Inclure et exclure Qui parle dans la règle ecclésiastique? Quelques réflexions à propos d’un « canon de saint Basile », par Arnaud PERROT Corpus et canon. Le cas de Lucien de Samosate, par Émeline MARQUIS Lire dans les marges: problématiques de l’extra-canonique L’ Épître de Lucien . Genèse et destin d’un apocryphe à succès, par Damien LABADIE Du canon au fanon . Sacralités multiples du canon littéraire dans la fanfiction, par Marion LATA Bibliographies Présentation des auteurs Résumés des contributions - - - - - - - - - - Les auteurs Anne-Catherine BAUDOIN , normalienne, agrégée de Lettres classiques, enseigne la langue et la littérature grecques à l’ENS. Ses recherches portent sur les textes chrétiens de l’Antiquité – canoniques, patristiques et apocryphes – et particulièrement sur la circulation et la transmission des textes et des traditions. Marion LATA est ancienne élève de l’ENS Ulm et agrégée de Lettres modernes. Sa thèse, commencée en 2016 à l’Université Paris 3-Sorbonne nouvelle (EA 120 CERC) en littérature comparée sous la direction de Sophie Rabau, porte sur les modalités de l’intervention du lecteur en littérature papier et numérique et sur la notion d’interactivité en littérature. Élodie COUTIER , normalienne, agrégée de Lettres classiques, est doctorante au Centre de recherche en littérature comparée (EA 4510) de Paris-Sorbonne. Sa thèse porte sur les réappropriations et les détournements de l’ Iliade dans le roman contemporain, en Europe et dans le monde anglophone (États-Unis et Australie). Ses recherches l’amènent à s’interroger sur les notions de mythe et de réécriture, ainsi que sur la définition générique de l’épopée et du roman. Damien LABADIE est doctorant en Histoire des religions à l’École pratique des hautes études (Paris), sous la direction de Muriel Debié et Rémi Gounelle. Il prépare actuellement une thèse intitulée : «L’invention du protomartyr Étienne : sainteté, pouvoir et controverse dans l’Antiquité I er -VI e siècle)». Ses recherches portent sur le christianisme antique, la littérature apocryphe et l’Orient chrétien. Émeline MARQUIS est chargée de recherche au CNRS (UMR 8546-AOROC). Elle travaille sur la littérature grecque d’époque impériale et a consacré sa thèse de doctorat à Lucien de Samosate. Dans le cadre d’une bourse de la fondation Alexander von Humboldt, elle mène actuellement des recherches sur l’épistolographie grecque. Guillemette MÉROT est ancienne élève de l’ENS Ulm, agrégée de Lettres classiques et doctorante en études latines à l’Université Paris-Sorbonne (EA 1491 EDITTA). Sa thèse (« Le “canon” des poètes grecs et latins de l’ Institution oratoire (Quint. Inst . 10.1) : discours critique, traditions doctrinales et contexte culturel ») porte sur l’histoire des canons poétiques dans le champ de la rhétorique et de la critique littéraire anciennes. Elle est également PRAG en lettres à l’UFR Arts et Médias de l’Université Paris 3-Sorbonne nouvelle. Arnaud PERROT est ancien élève de l’ENS Ulm, agrégé de Lettres classiques et docteur en études grecques de l’Université Paris-Sorbonne (Paris 4). Sa thèse, intitulée « Le législateur incertain. Recherches sur la contribution ascétique de Basile de Césarée », se propose de réévaluer l’apport du « père Cappadocien » à l’émergence d’une littérature monastique. Guillaume PEYNET , ancien élève de l’ENS Ulm et agrégé de Lettres classiques, est doctorant à l’Université du Maine (laboratoire 3L. AM). Il prépare, sous la direction de Franck Laurent, une thèse sur les rapports entre métaphore et pensée dans l’œuvre de Victor Hugo (1852-1864).
Categorías: Universidade

Campaigner: I received rape and death threats after gender-neutral speech

Guardian Unlimited: Education - Xov, 23/11/2017 - 17:27

Mental health campaigner Natasha Devon describes online abuse she received after calling for gender-neutral language in schools

The leading mental health campaigner Natasha Devon says she has been sent rape and death threats after a speech to headteachers in which she advocated the use of gender-neutral language in schools.

Devon, who was axed from her role as the government’s mental health tsar after criticising education policy, came under attack after she addressed the Girls’ Schools Association’s annual conference in Manchester this week.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade
Distribuir contido