Universidade

n

Italia: Atenei in rivolta - fai 8 horas 27 min
n/d
Categorías: Universidade

K. Becker, V. Moriniaux et M. Tabeaud (dir.), L'Alimentation et le temps qu'il fait

Fabula - fai 8 horas 45 min
Karin Becker, Vincent Moriniaux et Martine Tabeaud (dir.), L'Alimentation et le temps qu'il fait - Essen und Wetter - Food and Weather Paris : Hermann, 2015. 448 p. EAN 9782705690472 35,00 EUR Présentation de l'éditeur : Nourriture et «météo» sont deux facteurs élémentaires, intimement liés, de la vie des hommes. Qui ne connaît la «marchande des quatre-saisons» vendant les fruits et légumes du moment, ou l’imprévoyante cigale de La Fontaine, «fort dépourvue / Quand la bise fut venue»? L’alimentation et le temps qu’il fait sont deux «phénomènes totaux»: ils relèvent d’une expérience corporelle, de facteurs émotionnels et d’un apprentissage socioculturel. Ils déterminent la vie quotidienne à tous les niveaux; et les hommes cherchent à régler cette double dépendance par des normes collectives, dans une visée de contrôle, de prévision et de protection. Dans ce volume, les contributions de chercheurs d’horizons disciplinaires différents – météorologie, géographie, histoire, sociologie, littérature, ethnologie – étudient le lien étroit entre food and weather sous tous les aspects. Chacun subit le rythme des repas et celui des saisons, le «temps qui passe» et le «temps qu’il fait»: le repas en plein air les associe de la façon la plus frappante. L’état du ciel et les nourritures et boissons représentent une expérience partagée, voire une communauté. Considérée dans lalongue durée, l’identité d’un groupe est donc déterminée à la fois par ses représentations d’un climat donné et par une culture alimentaire spécifique. Sommaire : Introduction PREMIÈRE PARTIEAPPROCHES PHYSIOLOGIQUES : LE CORPSENTRE L’ALIMENTATION ET LE TEMPS QU’IL FAIT I. Nature in Cookbooks: Imitation, Control and Submission II. Catégories alimentaires et météorologie en Himachal Pradesh III. Wetterfühligkeit und Diätetik. Skizzen zur literarischenWissensgeschichte eines kulturellen Symptomleidens IV. La graine et le soldat : survie alimentaire et météorologieen temps de guerre, d’après le récit de Mario Rigoni Stern, V. « Pour une belle journée de pluie, c’était une belle journée » : déboires alimentaires et météorologiques dans Une belle journéed’Henry Céard VI. Poetische Früchte – Rilkes Dichten im Jahreszyklus DEUXIÈME PARTIEAPPROCHES MÉTÉOROLOGIQUESDE L’ALIMENTATION : DU MÉTÉORE À LA SAISON I. Le vent qui sèche les chèvres. Quelques réflexionsautour de la cuisine, de la nourriture et des « phénomènesmétéorologiques » dans les Andes méridionales II. Dictons, saisons et alimentation paysanne. Le cas de la Corrèze (Limousin) de la fin du XVIIIe siècleaux années 1930 III. “For Everything There Is a Season.” The Anthesteriaand Intercalation : a Possible Proxy-indicator for WeatherConditions? IV. Les nourritures caniculaires. Leçon de l’écosystèmejaponais, en période de réchauffement climatique V. Se nourrir à la mer sous des climats inconnusdu XVIe au xixe siècle VI. Pinguinragout und Robbensteak – Leben und Überlebenwährend der heroischen Ära der Antarktisforschung (1897-1916) VII. Seasonality and Resistance Strategies : the NeapolitanChristmas Feast TROISIÈME PARTIEAPPROCHES ALIMENTAIRES DES PHÉNOMÈNESMÉTÉOROLOGIQUES : DE L’ALIMENT AU REPAS I. Le sarrasin à l’épreuve du mauvais temps (XVIIIe et XIXe siècles) II. Le temps de la viande et le temps des bouchers-abatteurs III. Les vents secs et la conservation des viandes IV. L’orage et la neige dans la pièce à thé (chashitsu) :la gastronomie japonaise et le temps qu’il fait V. Le pain et le vin VI. La température de consommation des vins VII. Un cidre de glace à la française ? VIII. Le vin et le temps qu’il fait dans les Indes orientalesnéerlandaises au xviie siècle IX. Comme beurre au soleil. Les beurres normandspar tous les temps au xviiie siècle X. The Impact of Weather on Rhythms and Structureof Meals in Sloveni XI. Saisonale Rezepte und Kochbücherum die Jahrhundertwende XII. Cuisine et manières de table en Espagne : les tapasen terrasse, un dispositif à l’épreuve du temps XIII. Vom „Mahl im Freien“ zum „Picknick“ – Dokumenteder Kunst Conclusion. La marchande des quatre-saisons Karin Becker enseigne la littérature française à l’université de Münster (Allemagne). Vincent Moriniaux est maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV) et directeur adjoint de l’UMR CNRS 8185 ENeC (Espaces, Nature et Culture). Martine Tabeaud est professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directrice de l’UMR CNRS 8185 ENeC (Espaces, Nature et Culture) et co-fondatrice du Réseau Perception du climat.
Categorías: Universidade

G. Lista, Le futurisme. Textes et manifestes (1909-1944)

Fabula - fai 9 horas 22 min
Le futurisme - Textes et manifestes (1909-1944) Giovanni Lista Date de parution : 16/04/2015 Editeur : Champ Vallon Collection : Les classiques ISBN : 979-10-267-0010-4 EAN : 9791026700104 Présentation : Broché Nb. de pages : 2208 p. Premier mouvement global, préconisant le dépassement révolutionnaire du musée et du système bourgeois de l’art séparé de la vie, le Futurisme a été le modèle de toutes les avant-gardes qui ont scandé la vie artistique et culturelle du XXe siècle, qu’il s’agisse du Dadaïsme, du Constructivisme ou du Surréalisme. Annexant au domaine de la création artistique les méthodes les plus modernes de la propagande publicitaire, exaltant la culture de l’éphémère et du changement permanent, il a anticipé maintes expériences de l’art moderne et contemporain. Fondé par l’écrivain F.T. Marinetti, à Milan, en 1909, le Futurisme investit jusqu’en 1944, sans aucune distinction hiérarchique, tous les domaines de la création humaine (poésie, littérature, musique, peinture, sculpture, architecture, photographie, cinéma, théâtre, danse, scénographie, récitation poétique, typographie, radiophonie, urbanisme, mode, sports, cuisine, science, arts décoratifs, érotisme, etc.), mais aussi les modèles du comportement social et, d’une manière plus hasardeuse, l’engagement politique. Un siècle après la naissance du Futurisme, ce livre fait le bilan de ce mouvement révolutionnaire animé par des poètes et des artistes. Mais il reconstitue aussi la complexité et la multiplicité des positions politiques qui se sont exprimées au sein même du mouvement futuriste en réponse à sa tension utopique vers l’avenir. Il se penche sur la question maintes fois posée des origines et des déviations dans la trajectoire des choix idéologiques qui ont façonné et lourdement marqué l’histoire du XXe siècle.
Categorías: Universidade

Dictionnaire Richelieu

Fabula - fai 9 horas 26 min
Dictionnaire Richelieu Françoise Hildesheimer, Dénes Harai Collectif Date de parution : 28/05/2015 Editeur : Honoré Champion Collection : Dictionnaires & Références ISBN : 978-2-7453-2866-3 EAN : 9782745328663 Présentation : Broché Nb. de pages : 400 p. « Premier ministre de Louis XIII » et « fondateur de l'Académie française » : tels sont les titres associés à la figure d'Armand Jean du Plessis (1585-1642), cardinal-duc de Richelieu, sur les plaques de rue qui affichent son nom au cœur de Paris. Ce ne sont que les plus connus d'un grand nombre de titres acquis ou attribués à ce célèbre homme d'État et d'Église dont la vie, l'histoire et la légende se composent de mille et une facettes. Ce Dictionnaire invite le lecteur à les découvrir ou à les redécouvrir autrement à travers cent vingt notices rédigées par cinquante-sept spécialistes du Cardinal et de son époque. Replacé dans son contexte français, européen et, parfois même, mondial, chaque sujet abordé renvoie à plusieurs autres dont la lecture – complémentaire ou indépendante de celle d'une biographie de Richelieu – permettra à tout un chacun d'aborder, selon ses besoins et envies, la réflexion et l'action de celui qui avait largement contribué à l'avènement du Grand Siècle. Ont participé à ce volume : Cécile d'Albis; Ghislaine André; Serge Aroles; Laurent Avezou; Marie-Noëlle Baudouin-Matuszek; Françoise Bayard; Claire Béchu; Yves-Marie Bercé; Joseph Bergin; Christophe Blanquie; François Boulêtreau; Michel Cassan; Alexandre Cojannot; Jonathan Dewald; Jean-François Dubost; Hélène Duccini; Fadi El Hage; Hélène Fernandez-Lacôte; Alexandre Gady; Barbara Gaehtgens; Pierre Gatulle; Madeleine Haehl; Dénes Harai; Philippe Henrat; Françoise Hildesheimer; Alain Hugon; Stéphane Jettot; Arlette Jouanna; Camille Lefauconnier-Ripoll; Yves Le Guillou; Brigitte Lozza; Caroline Maillet-Rao; Claire Martin; Jacqueline Martin-Bagnaudez; Fabrice Maurin; Claude Michaud; Stéphane-Marie Morgain; Pascale Mormiche; Alice Motte; Yannick Nexon; David Parrott; Jotham Parsons; François Pernot; Laurent Perrillat; Benoist Pierre; Olivier Poncet; Pascal Rambeaud; Orest Ranum; Isabelle Richefort; Jean-Marc Roger; Paul Sonnino; Sylvie Taussig; Arnaud Teyssier; Erik Thomson; Myriam Tsimbidy; Marie-Catherine Vignal-Souleyreau; Laurent Veyssière.
Categorías: Universidade

Une pensée du corps et de la vie dans la philosophie, la littérature et l’art hispaniques (fin XIX e-premier XX es.)?

Fabula - fai 9 horas 34 min
Colloque international «Une pensée du corps et de la vie dans la philosophie, la littérature et l’art hispaniques (fin XIX e-première moitié du XX esiècle)?» 26-27 mai 2016 CRIMIC-Paris Sorbonne Organisateurs: Laura Brondino (MCF Civilisation latino-américaine contemporaine-Paris Sorbonne), Camille Lacau St Guily (MCF Civilisation de l’Espagne contemporaine-Paris Sorbonne), María Ortega Máñez (Docteur-Paris Sorbonne, Enseignante-Sciences Po Paris) Lorsque María Zambrano, dans son texte de 1939, intitulé Pensamiento y poesía en la vida española , cherche entre autres à définir la spécificité de la pensée espagnole, elle considère le «réalisme» et le «matérialisme» comme deux termes rendant particulièrement bien compte de cette attention si particulière des Espagnols à “ el hombre íntegro, en carne y hueso, en alma y espíritu. […]. El hombre entero, verdadero ”. En cela, ils se positionneraient certes face au monde, mais aussi dans le monde, immergés en lui, l’intériorisant dans une expressivité propre. Selon Zambrano, cette jubilation devant la matière ou à être en elle, serait telle qu’ils auraient développé un matérialisme qu’elle définit comme “ consagración de la materia, su exaltación, su apoteosis; es un fanatismo de lo material, de lo táctil y de lo visual sobre todo ”. Ce colloque international visera plus largement à examiner l’existence, tout en l’interrogeant, d’une pensée de la matière vivante, de la chair, du corps, de l’incarnation chez les Espagnols. Il s’agira, par ailleurs, de se demander si cette pensée qui semble émerger ou poindre à nouveau en Espagne, dès la fin du XIX ème siècle et se développer ensuite, est spécifique de cette période et/ou si elle existe de façon idiosyncrasique et structurelle en langue espagnole. Cette célébration raisonnée de la chair vivante de l’homme s’exprime-t-elle aussi en Amérique latine? Qui sont les auteurs hispanophones qui participent à l’émergence ou réémergence d’une telle pensée de la vie et de l’incarnation? Est-ce un nouvel humanisme? De quel type? On a tendance à considérer que l’Espagne n’est pas une terre de philosophes, qu’elle n’a jamais produit de pensée de système, mais ne s’est-elle pas montrée a contrario particulièrement apte à exprimer son attachement à la personne, à l’homme en chair et en os, tressaillant de vie et qui exulte dans sa chair, et à le théoriser? Les philosophes ne sont pas les seuls auteurs de cette théorisation. Le mouvement hispanique esthétique du “ modernismo ”—dont les Espagnols Antonio Machado ou Juan Ramón Jiménez, à titre d’exemples, ainsi que le Cubain José Martí ou le poète du Nicaragua, Rubén Darío, sont des figures de proue—, et les avant-gardes esthétiques, entre autres, y ont, eux aussi, œuvré. En réalité, beaucoup témoignent alors de la nécessité de dire l’homme dans la totalité de son être. Il n’est pas exclusivement esprit, ni seulement corps. Or, comment expliquer que cette tendance se précise à la fin du XIX e et lors de la première moitié du XX esiècle? Le retour de la métaphysique en Europe, après l’ère intellectualiste post-kantienne et post-hégélienne, qui signe un acheminement vers l’intériorité, également après l’ère positiviste, les magistères intellectuels de Nietzsche et Bergson, ont-ils motivé le (re)déploiement de cette pensée? Ou bien (ré)émerge-t-elle en Espagne pour d’autres raisons? Quoi qu’il en soit, un néo-humanisme se développe ou se restaure alors, revendiquant de nouveau l’importance de l’incarnation dans des discours de types très différents. En 1900, Unamuno pousse son cri augustinien et bergsonien “¡ Adentro !”, défendant l’idée que l’homme doit entrer en lui-même pour ne pas se perdre dans le conformisme intellectuel et mondain. Le créateur de concepts et de formes, à cette époque, se doit de parler de l’homme non abstrait, mais incarné, et dans sa totalité, son intégralité. Ce parti-pris (philosophique) interdit toute omission, et particulièrement celle du corps, du monde autour de lui, et de la vie. On pourra aussi s’interroger sur la physionomie du corps évoqué dans ces discours—un corps glorieux, exultant, dansant, dionysiaque? Un corps souffrant, passionné, tragiquement éprouvé?—ainsi que sur les modes d’expression de cette pensée, à son tour, vivante. Ortega y Gasset, que le goût du concret, de l’authenticité et de la synthèse conduira à l’idée-méthode de la raison vitale , écrit à ce propos, en 1924: “ Necesitamos no perder ningún ingrediente: alma y cuerpo. Vamos, por fin, hacia una edad cuyo lema no puede ser: “O lo uno o lo otro” —lema teatral, sólo aprovechable para gesticulaciones. El tiempo nuevo avanza con letras en las banderas: “Lo uno y lo otro”. Integración. Síntesis. No amputaciones" . La raison poétique de María Zambrano n’est-elle pas cette tentative de supprimer ce supposé fossé entre la pensée et la vie, cherchant le rétablissement de l’unité archaïque entre philosophie et poésie? Toutefois, notre intérêt ne se bornera pas à ces figures majeures. Les penseurs méconnus, les pratiques philosophiques «secondaires» (traduction, commentaire, etc.), ainsi que les productions hybrides (philosophie et arts, sciences, ou autres) qui témoignent ou d’une interdisciplinarité avant la lettre ou d’un dépassement du signifiant philosophique orthodoxe, seront les bienvenus. Notre corpus sera théorique, mais pas exclusivement philosophique. Cette «pensée hispanique», comme élaboration théorique, non nécessairement intellectualiste, pourra être celle de poètes, musiciens, dramaturges, chorégraphes, danseurs, peintres—sous la forme de manifestes esthétiques par exemple—, théoriciens de la corrida, hommes politiques, religieux, mystiques, philosophes, etc., pourvu que ceux-ci traduisent, dans leurs écrits, une pensée du corps, de la chair ou du vivant. Cette pensée pouvant être véhiculée par des moyens autres que le système philosophique et ses formes, nous souhaitons aussi analyser, en particulier mais pas seulement, l’attention des «penseurs» hispaniques à l’art et à la littérature, dans leur lien à cette pensée du corps et de la vie. On pense, par exemple, à l’importance capitale du Quichotte dans les réflexions d’Ortega y Gasset, d’Unamuno ou de Zambrano, ainsi qu’aux liens étroits que les poètes, et autres artistes, entretiennent avec la philosophie, comme par exemple Antonio Machado et son ontologie poétique, García Lorca élucidant l’essence du flamenco ( Juego y teoría del duende ), ou Valle-Inclán déformant esthétiquement le grotesque de la réalité sociale et politique à travers son esperpento théâtral. De quoi ces liens sont-ils révélateurs? La pensée espagnole ou hispanique ne s’épanouirait pas toujours dans la sphère des spécialistes de la philosophie. Elle éclot souvent ailleurs et de cet ailleurs, semblerait jaillir une pensée spécifique du corps et de la vie. Afin de proposer des éléments de dialogue et de suggérer des pistes de réflexion, plusieurs axes thématiques ont été retenus à titre indicatif.Une philosophie hispanique de l’homme face au monde, ou immergé en lui? Comment l’homme se positionne-t-il devant le monde? L’intériorise-t-il dans son corps et/ou dans tout son être? Cette éventuelle nécessité de parler de l’homme dans son intégralité, est-elle au fond un dépassement de l’opposition traditionnelle corps/esprit, par une pensée «totalisante»?Modalités d’expression de l’intériorité de l’homme et de sa vitalité: questions de genre, forme et lexique.Un vitalisme spécifiquement hispanique? Influence de paradigmes intellectuels non hispaniques?Une pensée du corps comme dialogue entre la pensée et le corps?Liens entre philosophie et art (littérature, peinture, sculpture, théâtre, musique, danse, tauromachie), philosophie et mystique/religion, philosophie et «politique». ModalitésLes propositions contenant un titre, un résumé d’environ 500 mots, quelques mots-clés, ainsi qu’une notice biographique, doivent parvenir, avant le 30 septembre 2015, aux adresses suivantes: -camillelsg@gmail.com -penseesespagnolesducorps@gmail.comLes communications qui n’excèderont pas 20 minutes pourront se faire en français ou espagnol.
Categorías: Universidade

Racial segregation in schools holds white pupils back, thinktank warns

Guardian Unlimited: Education - fai 10 horas 48 min

Demos study finds parents like to send children to schools where their ethnicity is dominant, but this hampers educational attainment

The education of white pupils is being hampered by increased school segregation on racial grounds, according to analysis by an influential thinktank.

A study by Demos pointed out that many schools outside Britain’s big cities are becoming more segregated than the communities they serve.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Should universities collect personal data to monitor their students? – live chat

Guardian Unlimited: Education - fai 10 horas 52 min

Join the debate, sponsored by Dell and Intel, on Friday 10 July from 12-2pm GMT to discuss the pros and cons of tracking how students learn

Do universities need to know which books students have read? How often they come to class? Or even when they contact their tutors? Universities say they can gain valuable information by tracking students’ bahaviour online. The data collected can be used to not only enhance the student experience, but also identify top resources and understand how students from different background learn best.

Related: How universities are using data to stop students dropping out

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Performing Gender and Sexuality in Francophone Literature and Cinema

Fabula - fai 12 horas 42 min
Performing Gender and Sexuality in Francophone Literature and Cinema March 17-20, 2016 - Hartford, CT (NeMLA Annual Convention) This panel seeks papers that consider the many ways in which contemporary Francophone authors and filmmakers represent the performance of gender and/or sexuality within their work. How do these texts reveal, challenge, and resist dominant domestic and hexagonal conceptualizations of either element or both? For the purposes of this panel, and given the numerous possible conceptualizations of performance, we seek to examine the various and varied ways performance is employed as an analytic. As such, performance dialogues with textual production, modes of reading, social and cultural construction, discourses of power, and so on. Furthermore, we are particularly interested in papers that examine the ways in which these representations of gender and sexuality intersect with related questions of ethnicity and social class, as well as the ways in which these intersections map onto a subject's physical body. Ultimately, the body emerges at the intersection of performativity and the reality of lived experience, thereby producing hitherto unforeseen new realities, new possibilities within Francophone artistic and cultural production. For consideration, please send 250-300 proposals in English or French, along with a brief bio and contact information, to Jennifer Misran (jmisran@indiana.edu) and Ryan Schroth (schroth@wisc.edu) by September 30th, 2015.
Categorías: Universidade

Fin-de-siècle: fin de l’art? Destins de l’art dans les discours et les pratiques esthétiques de la fin des XIX e et XX e s. (Paris 3 & 8)

Fabula - fai 12 horas 43 min
Appel à communication pour une journée d’étude (20 mai 2016, Universités Paris 3 - Paris 8) Fin-de-siècle: fin de l’art? Destins de l’art dans les discours et les pratiques esthétiques de la fin des XIX e et XX e siècles Cette action est soutenue par le Campus Condorcet Réfléchissant sur les résurgences des discours de décadence à la fin du XX e siècle, Pierre Jourde écrit: «C’est une idée reçue de vouloir à tout prix des fins de siècle décadentes, comme par une sorte de superstition numérique. Il reste que la seule existence de cette superstition lui confère une espèce de réalité, de poids dans l’imaginaire [1] ». Nous proposons de confronter deux fins de siècle du point de vue des discours qu’elles ont porté sur l’art. La fin du XIX e siècle et la fin du XX e siècle sont deux moments de crise caractérisés par de profondes mutations culturelles et esthétiques − voire de véritables changements de paradigmes artistiques (Nathalie Heinich) − dramatisées et radicalisées par la conscience de vivre la fin d’une époque. Le dialogue entre ces deux périodes, encore peu envisagé par la recherche, se situe dans le sillage de certaines études pionnières [2] .Cette journée se propose de se concentrer sur deux fins de siècle (et fin de millénaire concernant 2000) envisagées comme des moments de crise en même temps que des moments de conscience d’une nouvelle aube. L’angoisse de la fin est aussi pressentiment de ce qui advient mais n’est pas encore. Il s’agit donc de saisir la complexité de ces temps intervallaires où la littérature et les arts ne sont pas seulement des reflets d’une conscience historique mais des lieux où se manifeste la sensibilité à une historicité spécifique rendue possible par un sentiment d’urgence. La fin du monde, certes, mais «la fin du monde, en avançant» (Rimbaud, “Enfance” ). La fin du monde… Le mythe «fin-de-siècle»: jeux de miroirs L’un des objectifs de la journée consistera à analyser la constitution d’un mythe «fin-de-siècle» se cristallisant autour de dates fétichisées (1900 et 2000) comme l’explique Pierre Citti dans l’introduction de l’ouvrage collectif Fins de siècle : «L’expression fin de siècle tire son sens dramatique d’une confusion entretenue entre deux sens du mot siècle […] Les écrivains et leurs personnages fin-de-siècle […] ont affecté de prendre une période [selon Citti, unité de temps objective] pour une époque [selon Citti, ensemble de traits caractéristiques qui identifient un moment historique particulier] [3] ». Comment les discours sur l’art transforment-ils une fin de siècle (période) en fin-de-siècle (époque), comment inventent-ils la légende de leur propre temps? Comment la littérature et les arts, indépendamment des discours rationnels et des modèles scientifiques de la fin, participent-ils de cette construction mythique? Dans cette perspective, on pourra se demander comment l’imaginaire décadent de la fin du XIX e siècle est réapproprié par les artistes et les écrivains de la fin du XX e siècle dans un processus de récriture typique des époques ayant une conscience aiguë de leur situation intervallaire. Houellebecq décrivant notre société comme un agrégat de «particules élémentaires» rappelle par exemple les théories de Paul Bourget définissant la décadence d’une société comme un processus d’atomisation et d’individualisation. Fin de l’art, art de la fin Les fins de siècle voient la floraison de discours de la fin, discours eschatologiques et catastrophistes. Quelle place les arts (littérature, arts visuels, arts de la scène, etc.) occupent-ils dans ces discours? Sont-ils considérés comme la cause, l’effet ou le symptôme d’une société qui court à sa perte? Comment pense-t-on un art de la fin, un art de la décadence [4] ? Comment l’art lui-même se représente-t-il, se met-il en scène en tant qu’art de la fin? Nous serions très intéressés par des communications envisageant les différentes formes d’iconoclasme et de destruction de l’art [5] . L’étude des discours sur les dangers de l’image et de son pouvoir de fascination est également encouragée. … en avançant Le «legs en la disparition» ( Mallarmé, Un coup de dés) La fin de l’art peut aussi désigner le passage d’un régime esthétique à un autre, facteur d’angoisse mais aussi de nouvelles expérimentations. La crainte de la disparition du livre nous semble emblématique de ces tensions. Qu’il soit menacé par l’essor de la presse, la littérature industrielle (fin XIX e siècle) ou par la dématérialisation et l’avènement du numérique (fin XX e siècle), le livre devient objet fétiche, objet célébré, vestige d’une culture en train de disparaître [6] mais aussi espace où s’élaborent de nouvelles formes. Plus largement, comment ce qu’Yves Michaud propose d’appeler «l’art à l’état gazeux» et la naissance de formes d’art de plus en plus volatiles, de moins en moins objectales, marquent-ils les fins de siècle et inventent-ils de nouveaux rapports aux œuvres? Fin des frontières entre les arts Les rapports entre visuel et verbal, textes et images sont très souvent reconfigurés, réévalués et redéfinis par ces mutations et ces périodes intervallaires. La hiérarchie traditionnelle qui subordonnait l’image au texte est subvertie. Comme le note Anne-Marie Christin, la fin du XIX e siècle est caractérisée par un «retour à l’idéogramme»: sous l’impulsion de l’affiche publicitaire notamment, le texte tend à devenir image [7] . On pourra aussi se demander comment la dématérialisation des œuvres à la fin du XX e siècle change le rapport à l’art et les rapports entre les arts. Comment la littérature rend-elle compte d’une œuvre de plus en plus impalpable ou intermédiale? En un mot, comment la littérature rend-elle compte de la disparition de l’objet artistique en tant que tel? Et parallèlement, en quoi cet effacement de la frontière entre les arts peut-elle engager une redéfinition du fait littéraire? La journée d’étude sera interdisciplinaire (littératures de tous domaines linguistiques et histoire de l’art) et les communications en français pourront porter sur les pistes suivantes, sans exclusive :Discours et rationalisations de la fin de l’art et de la littérature.Réécritures et représentations de la fin du XIX e siècle à la fin du XX e siècle.Imaginaires de la décadence, de la dégénérescence, de la maladie, etc.Fétichisiation de la date “ronde” (1900, 2000).Dématérialisation, fragilité, évanescence des oeuvres.La barbarie comme destruction et régénération de l’art.Iconoclasme, l’image comme puissance de fascination et d’aliénation.Nostalgie de l’œuvre d’art perdue, fragmentée ou transforméePensées et pratiques de l’unité de l’art, subversion de la hiérarchie des arts Calendrier et conditions de soumission Les propositions de communication comprenant un résumé d’environ300 mots ainsi qu’une courte biobibliographie sont à envoyer par mail avant le 1 er octobre 2015 à l’adresse suivante: finsdesiecle@gmail.com La journée d’étude sera organisée le 20 mai 2016 à Paris. Une partie des frais de transport et d’hébergement pourra être prise en charge par l’organisation du colloque. Les communications pourront donner lieu à des publications. Responsables Cyril Barde (Paris 8, Université Vincennes Saint-Denis) Sylvia Chassaing (Paris 8, Université Vincennes Saint-Denis) Hermeline Pernoud (Paris 3, Université Sorbonne Nouvelle) Bibliographie Bourdieu, Pierre, Les Règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire , Le Seuil, 2015. Christin, Anne-Marie, L’Image écrite ou la Déraison graphique , Flammarion, 2009. Citti, Pierre (dir.), Fins de siècle , Presses Universitaires de Bordeaux, 1995. Collectif, « Tombeaux de la littérature », Fabula-LhT , n° 6, mai 2009, URL : http://www.fabula.org/lht/6/gefen.html Corbin Alain, Diaz José-Luis, Michaud Stéphane et Milner Max (dir.), L’Invention du xix e siècle . Le xix e siècle au miroir du xx e siècle, Klincksieck, 2002. Demanze, Laurent et Viart, Dominique (dir.), Fins de la littérature, Armand Colin, 2012. Ducrey, Guy, Tout pour les yeux : littérature et spectacle autour de 1900 , PUPS, 2010. Fureix Emmanuel et Jarrige François, La Modernité désenchanté : relire l’histoire du XIX e siècle français , Paris, La Découverte, « Ecritures de l’histoire », 2015. Gamboni, Dario, La Destruction de l’art. Iconoclasme et vandalisme depuis la Révolution française, Les Presses du réel, 2015. Gilli, Marita , Les Limites de siècles. Lieux de ruptures novatrices depuis les temps modernes , Besançon, Presses Universitaires Franc-Comtoises, 1998. Heinich, Nathalie, Le Paradigme de l’art contemporain , Gallimard, 2014. Jankélévitch, Vladimir, « De la décadence », Revue de métaphysique et de morale , n°4, Paris, Hachette-Colin-PUF, 1850, p.337-369. Johansen, Ib (dir.), Fins de siècle / New Beginnings , Aarhus University Press, 2000. Jourde Pierre, L’Alcool du silence: sur la décadence, Paris, Champion, 1994. Marx, William, L’Adieu à la littérature , Editions de Minuit, 2005. Marx, William (dir.), Les Arrière-gardes au xx e siècle , PUF, 2008. Michaud, Yves, L’Art à l’état gazeux: essai sur le triomphe de l’esthétisme , Fayard, 2011. Mitchell, William John Thomas, Iconologie: image, texte, idéologie, Les Prairies ordinaires, 2009. Nordau, Max, Dégénérescence , Alcan, 1894. Palacio, Jean (de), La Décadence : le mot et la chose , Les Belles Lettres, 2011. Ruffel, Lionel, Le Dénouement , Verdier, 2005. Stead, Evanghelia, La Chair du livre: matérialité, imaginaire et poétique du livre fin-de-siècle, PUPS, 2012. Vouilloux, Bernard, La Peinture dans le texte : XVIIIe-XXe siècle, CNRS, 2005. [1] Pierre Jourde, L’Alcool du silence. Sur la décadence , Paris, Champion, 1994, p. 72. [2] Citons notamment Alain Corbin, José-Luis Diaz, Stéphane Michaud et Max Milner (dir.), L’Invention du xix e siècle . Le xix e siècle au miroir du xx e siècle, Klincksieck, 2002. [3] Pierre Citti (dir.), Fins de siècle , Presses Universitaires de Bordeaux, 1990, p. 9. [4] On peut penser au propos de Max Nordau dans Dégénérescence , Alcan, 1892. [5] Dario Gamboni, La Destruction de l’art. Iconoclasme et vandalisme depuis la Révolution française , Les Presses du réel, 2015. [6] On peut sur ce point penser à certaines études (Daniel Sangsue, «Démesures du livre», Romantisme , n°69, 1990-3, p.43-59. − Dominique Pety, Poétique de la collection au XIXe siècle , Presses Universitaires de Paris Ouest, 2010) ou anthologies récentes ( Les Fous des Livres, anthologie de Jean de Florensac, Le Chat Rouge, 2011) qui ont mis en valeur la fétichisation du livre au XIXe siècle. [7] Anne-Marie Christin, L’Image écrite ou la déraison graphique , Paris, Flammarion, 2009.
Categorías: Universidade

Education for girls all over the world is the civil rights struggle of our time | Gordon Brown

Guardian Unlimited: Education - fai 13 horas 28 min
Like Malala before them, brave young women are fighting for themselves and others to go to school, escape child labour and child marriage

They are all Malala. Four defiant, courageous girls who stand toe-to-toe with the education campaigner Malala Yousafzai. Four ordinary girls who have done extraordinary things representing thousands of Malalas across this dark and dangerous world.

Related: Who is Nobel peace prize winner Kailash Satyarthi?

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Can you solve it? Is beehive Hidato the new Sudoku?

Guardian Unlimited: Education - fai 13 horas 56 min

It’s a big hit in Israel - but can the hexagon puzzle catch on elsewhere?

Not long ago a puzzle with an exotic name appeared, asking solvers to fill out numbers on a grid. Sudoku then became a worldwide craze.

Now there’s a new one with similar aspirations. Hidato is the creation of Israeli inventor Gyora Benedek. (The name comes from hida, the Hebrew for riddle.)

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

How to teach ... creative writing

Guardian Unlimited: Education - fai 13 horas 58 min

Summer is the perfect time of year for a spot of creative writing. Inspire young imaginations to put pen to paper with our lesson plans and ideas

From birds chirping aloft the trees to sapphire blue lakes sparkling in the sun, the sights and sounds of summer make it the perfect time of year for a spot of creative writing. Getting students to put pen to paper is a good way to spark their imaginations, develop reading and writing skills, and teach about empathy.

To help you and your class get inventive, this week’s how to teach brings you a selection of ideas and resources to inspire the creativity of young wordsmiths.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Olympic legacy failure: access to school sport is now a postcode lottery

Guardian Unlimited: Education - Dom, 05/07/2015 - 21:37
Michael Gove’s controversial decision to cut £162m of funding has left sport at the whim of headteachers and secondary schools receive no money to pay for it
Jowell attacks ‘wicked’ coalition government over school sport failure

“I love that my school is sporty,” says 11-year-old Lily on a sunny morning at St Katharine’s Primary in Bournemouth. “I ran a 5k last week which I never thought I could do. I will keep being sporty now as I grow up.”

Lily could be a poster girl for school sport policy, were the reality in most of the UK not so different. Her school is an exception: unified vision and strategy have been largely absent where physical education and school sport are concerned.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Olympic legacy failure: inspiring London 2012 message has become a millstone

Guardian Unlimited: Education - Dom, 05/07/2015 - 21:24

The ‘Singapore promise’ of leaving behind a legacy of a fitter, healthier nation and transforming the lives of young people looks further away than ever 10 years after London was awarded the Olympics

“Inspire a generation.” It was at the heart of the pitch that won the bid. It was the message that was plastered all over the Olympic Park in Stratford during that glorious period in July and August 2012. It was a proud boast that the London Olympics could do something no other previous Games had achieved. But it has become a millstone for all involved.

Related: Olympic legacy failure: sporting numbers plummet amid confusion and blame

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Olympic legacy failure: Tessa Jowell attacks ‘wicked’ coalition government

Guardian Unlimited: Education - Dom, 05/07/2015 - 21:22

• Former Olympics minister calls London 2012 a squandered opportunity
• Jowell blames ‘negligent’ successors for failing to inspire children to play sport
Inspiring London 2012 message has become a millstone

The former Olympics minister Tessa Jowell has claimed a “once in a lifetime” opportunity to use the London Games to inspire children to play sport has been squandered, blaming her “wicked and negligent” successors.

Speaking on the eve of Monday’s 10th anniversary of the capital being awarded the 2012 Olympics, with a bid founded on Lord Coe’s vow to “inspire a generation”, the former Labour MP blamed the coalition government for scuppering the legacy for grassroots sport, describing the situation as “back to where we started in 2002”.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Fraude scientifique : l'affaire de Dong-Pyou Han (II)

La Science au XXI Siècle - Dom, 05/07/2015 - 20:16

Le 5 juillet 2015, nous ne parvenons à trouver dans la presse francophone aucun article informant le public à propos de la condamnation récente de l'ancien chercheur de l'Université d'Etat de l'Iowa aux Etats-Unis Dong-Pyou Han. L'affaire a été évoquée dans notre article « Fraude scientifique : l'affaire de Dong-Pyou Han (I) » et, très brièvement, dans « Bogdanoff - CNRS : le jugement du TAP (II) » et « Bogdanoff, CNRS : le jugement du Tribunal Administratif (I) ». Ailleurs, seul un lien dans le blog Passeur de Sciences (Le Monde) renvoie à un article du Washington Post avec le

Categorías: Universidade

The Guardian view on the Olympic legacy: running out of steam | Editorial

Guardian Unlimited: Education - Dom, 05/07/2015 - 19:43
The glitz of London 2012 failed to persuade the nation to get off the sofa. The lower-key success of Parkrun shows a smarter way to boost participation in sport

Every Saturday morning, at 9am, more than 50,000 runners set off to run 5km around their local park. The Parkrun phenomenon began with a dozen friends and has inspired 400 events in the UK and more abroad. Events are free, staffed by thousands of volunteers. Runners range from four years old to grandparents; their times range from Andrew Baddeley’s world record 13 minutes 48 seconds up to an hour.

Parkrun is succeeding where London’s Olympic “legacy” is failing. Ten years ago on Monday, it was announced that the Games of the XXX Olympiad would be in London. Tony Blair told the International Olympic Committee that London had the power to motivate “millions more young people in Britain and across the world”. Planning documents pledged that the great legacy of the Games would be to lever a nation of sport lovers away from their couches. The population would be fitter, healthier and produce more winners. It has not happened. The number of adults doing weekly sport did rise, by nearly 2 million in the runup to 2012 – but the general population was growing faster. Worse, the numbers are now falling at an accelerating rate. The opposition claims primary school pupils doing at least two hours of sport a week have nearly halved. Obesity has risen among adults and children. Official postmortems continue as to why London 2012 failed to “inspire a generation”. The success of Parkrun offers answers.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Couple face court after taking children out of school to see sick grandfather

Guardian Unlimited: Education - Dom, 05/07/2015 - 17:43

Shahnawaz and Sofiya Patel ignored headteacher’s refusal of their authorised absence request so their sons could visit their grandfather during term time

A couple who took their children out of school without permission to visit their sick grandfather in India are being taken to court this week as part of the government’s continuing crackdown on term-time absence.

Shahnawaz and Sofiya Patel had put in a request to their two sons’ primary school for an authorised absence to make the trip last December when the children’s grandfather was undergoing surgery. It was the first time the Patels, from Preston, Lancashire, had made such a request, and their children – Omar, 11, and Eiad, eight – have had no previous unauthorised absences, but their school, the English Martyrs Catholic primary in Preston, refused permission.

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Revue d'études proustiennes, 2015-1, n° 1

Fabula - Dom, 05/07/2015 - 14:59
Référence bibliographique : Revue d'études proustiennes. 2015-1, n° 1 , Classiques Garnier, 2015. EAN13 : 9782812437892. Revue d'études proustiennes. 2015-1, n° 1 978-2-8124-3789-2 790 pages 29.00 € La Revue d'études proustiennes , à raison de deux livraisons par an, propose des numéros spéciaux ou recueils thématiques sur tous les aspects de l'œuvre de Marcel Proust. Table des matières…
Categorías: Universidade

Trames arborescentes : confection et croissance de structures textuelles et iconographiques

Fabula - Dom, 05/07/2015 - 14:57
APPEL A COMMUNICATION 2 décembre 2015, Tours, CESR. Doctorants, jeunes chercheurs, études médiévales et renaissantes. Journée d’études doctorants / jeunes chercheurs, proposé par Naïs Virenque (Doctorante en histoire de l’art à l’université François Rabelais de Tours – CESR) et Elodie Fourcq (Doctorante en langue et littérature française à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour – CRPHLL) Le mot «arborescence», du latin arborescere, arborescentem [1] rend compte, par son suffixe «-escent», d’un procédé en cours. Par son radical «arbor», il renvoie également à l’idée d’un réseau formant une image identifiable, l’arbre, à même d’établir des liens cohérents entre un tout et ses parties. L’arborescence apparaît à la fois comme image et structure imagée. Une telle double lecture permet des emplois didactiques. L’arborescence, comme structure imagée d’une part, implique par sa croissance, le déploiement d’une ligne conductrice, d’un ductus, qui guide la «compositio» [2] c’est-à-dire l’ordonnancement d’une matière textuelle et/ou iconographique. En effet, l’image des racines, du tronc et des branches permet la mise en place d’un itinéraire visuel, mental et spirituel qui peut guider l’apprentissage. D’autre part, l’image de l’arbre peut être un outil propédeutique au sens où elle constitue une structure propre à favoriser la pédagogie. L’image de l’arborescence régule dès lors la lecture et offre la possibilité d’une compréhension synoptique de la matière étudiée. La structure et l’image de la structure font de l’arbre et de ses composantes des outils propres à la transmission de sapience. C’est donc dans une logique réflexive que se profilent ces journées d’études sur l’arborescence. Progression physique, systématique, métaphorique, symbolique qui mène par les chemins de la connaissance vers une maturation intellectuelle. Pour tenter de comprendre les divers embranchements de l’arborescence dans la littérature et dans l’iconographie, les processus étudiés pourront être envisagés en synchronie ou en diachronie. Les études pourront porter sur des ébauches momentanées à développer et/ou concrétiser, ou sur une évolution performative d’un cas d’étude, qu’il soit philosophique, littéraire, linguistique, historique, artistique ou sociétal. Devant la variété formelle des arborescences, les études iconographiques et littéraires peuvent s’attacher aux liens entre l’adaptation d’une forme et le processus dont elle permet la mise en acte. Elles permettent également, à travers une réflexion sur la variabilité des formes et des contextes, de réfléchir sur les liens visuels entre images matérielles et images mentales. Enfin, elles peuvent être l’occasion d’une interrogation sur l’efficacité de l’image dans des domaines qui ne sont pas réductibles à l’histoire de l’art et à l’histoire de la littérature. Dès lors, nous pourrons nous demander en quoi l’arborescence, à la fois image et structure imagée, peut-être un outil, un instrument, un moyen d’apprendre et de faire apprendre. La première journée prévue pour le 2 décembre 2015 à Tours concentre le champ d’investigation sur les périodes médiévale et renaissante. Elle sera l’occasion d’aborder des points fondamentaux de la mise en place textuelle et iconographique médiévale et renaissante, c’est-à-dire la compositio et l’ ordinatio [3] . Les propositions de communication feront une page maximum. Elles comprendront un titre, un résumé et une présentation sommaire de l’intervenant (Nom, Prénom, domaine de recherches, université de rattachement, adresse mail). Elles seront adressées aux deux organisatrices avant le 10.10.2015. Contacts: Naïs Virenque nais.virenque@univ-tours.fr Elodie Fourcq elodie.fourcq@univ-pau.fr Bibliographie indicative:Bolzoni, Lina, La rete delle immagini. Predicazione in volgare della origini a Bernardino di Siena , Turin, ed. Einaudi, 2009.Carruthers, Mary, Le livre de la mémoire: une étude de la mémoire dans la culture médiévale , [trad. Diane Meur], Paris, ed. Macula, 2002.Cook, Roger, The tree of life. Symbol of the centre , Londres, ed. Thames and Hudson, 1974.Duby, Georges, «La ligne et le labyrinthe: les structures de la pensée latine», dans Civilisation latine , Paris, Orban, 1986.Dufour-Kowalska, Gabrielle, L'arbre de vie et la croix: essai sur l'imagination visionnaire , Genève, ed. du Tricorne, 1985.Eco, Umberto, De l’arbre au labyrinthe: études historiques sur le signe et l'interprétation , [trad. Hélène Sauvage], Paris, Librairie générale française, 2001.Espagne, Michel, De l’archive au texte , Paris, PUF, 1998.Fasseur, Valérie; James-Raoul, Danièle et Valette Jean-René, L’arbre au Moyen Âge: actes du colloque international de Bordeaux et de Pau, 25-26 septembre 2008 , Paris, PUPS, 2010.Heck, Christian (dir.), Lecture, représentation et citation. L'image comme texte et l'image comme signe (XIe-XVIIe siècle) , Paris, ed. Université Charles-de-Gaulle -- Lille III, 1992Jeay, Madeleine, Donner la parole: l’histoire-cadre dans les recueils de nouvelles des XV e – XVI e siècles , Montréal, ed. CERES, 1992.Panofsky, Erwin, Essais d’iconologie, Paris, Gallimard, 1967.Paravicini Bagliani, Agostino, Le monde végétal. Médecine, botanique, symbolique , Impruneta, ed. del Galluzzo, 2009.Rossi, Paolo, Clavis Universalis: arti mnemoniche e logica combinatoria da Lullo a Leibniz , Milan, Naples, R.Ricciardi, 1960.Salonius, Pippa et Worm, Andrea (dir.), The tree: Symbol, Allegory, and Mnemonic Device in Medieval Art and Thought , Turnhout, ed. Brepols Publishers, 2014Schaer, Roland, Tous les savoirs du monde: encyclopédies et bibliothèques, de Sumer au XXI e siècle , Paris, Flammarion, 1996.Traschsler, Richard, Disjointures-Conjointures: Etude sur l’interférence des matières narratives dans la littérature française du Moyen-Âge , Tübingen, A. Francke Verlag Tübingen und Basel, Romanica Helvetica, vol. 120, 2000. [1] Gaffiot, Félix, Le grand Gaffiot: dictionnaire latin-français , Paris, Hachette, 2000. [2] Nous entendons les sens de «compositio» selon les définitions données dans le Gaffiot: «Action d’apparier (mettre par paire) / Préparation, mixture / Composition d’un ouvrage/ Accommodement d’un différend, réconciliation, accord / Disposition, arrangement / Agencement des mots dans la phrase» dans, Ibid .[3] Traschsler, Richard, Disjointures-Conjointures: Etude sur l’interférence des matières narratives dans la littérature française du Moyen-Âge , Tübingen, A. Francke Verlag Tübingen und Basel, Romanica Helvetica, vol. 120, 2000.
Categorías: Universidade
Distribuir contido