Universidade

Y. Chevrel, A. Cointre, Y.-M. Tran-Gervat (dir.), Histoire des traductions en langue française, XVIIe-XVIIIe s.

Fabula - Mér, 22/10/2014 - 10:29
Référence bibliographique : Y. Chevrel, A. Cointre, Y.-M. Tran-Gervat (dir.), Histoire des traductions en langue française, XVIIe-XVIIIe siècles , Verdier, 2014. EAN13 : 9782864327745.Deuxième volume de l’ Histoire des traductions en langue française coordonnée par Yves Chevrel et Jean-Yves Masson, cet ouvrage traite précisément des traductions réalisées entre 1610 et 1815.Conçu sur le même mode que le volume précédent (le XIX e siècle, paru en 2012), il se présente comme une histoire, celle des oeuvres traduites, des traducteurs et des actes de traduction en langue française, dans tous les domaines où cette langue a joué un rôle, non seulement pour les lecteurs dont elle est la langue maternelle, mais aussi pour tous ceux, nombreux à cette époque, pour qui elle est langue de communication à l’échelle de l’Europe.Réalisé grâce à la collaboration d’une soixantaine de chercheurs de différentes nationalités, cet ouvrage est un instrument de travail qui se propose d’ouvrir de nouvelles perspectives de recherche. Il comprend un index de près de 1500 traducteurs, dont beaucoup avaient été jusqu’alors négligés ou ignorés, et chaque chapitre est suivi de références bibliographiques permettant d’approfondir les questions abordées.Sommaire :Avant-proposIntroduction 1610-1815 : l’âge du génieI L’enjeu des languesII TraducteursIII La traduction, un objet éditorialIV Discours sur la traductionV Penser la traductionVI Textes sacrésVII PhilosophieVIII Sciences et artsIX Récits de voyageX HistoireXI ThéâtreXII PoésieXIII Prose narrativeXIV Livres pour l’enfance et la jeunesseBilan
Categorías: Universidade

Patrick Modiano et L’archéologie du contemporain

Fabula - Mér, 22/10/2014 - 10:16
Patrick Modiano etL’archéologie du contemporainJournée d’ÉtudePorto – FLUP – 16 mars 2015La récente attribution du Prix Nobel de Littérature (2014) à l’écrivain français Patrick Modiano; laquelle suit de très près celle que s’est vu décerner J.-M. Gustave Le Clézio (2008), doit forcément être interprétée comme une consécration de la contemporanéité littéraire en français dans toutes ses mouvances et tendances, après que l’Académie suédoise a rendu pareil hommage symbolique à la modernité scripturale en la personne et écriture de Claude Simon (1985).Cet événement majeur pour le champ littéraire français s’avère l’occasion de réfléchir à l’apport singulier de l’écriture romanesque de Patrick Modiano au panorama de la fiction narrative contemporaine en langue française; lui que l’Académie qualifie de « Marcel Proust de notre temps ».Écrivain à la biographie singulière et tourmentée, et aux racines métisses et plurielles, Modiano porte en lui un potentiel imaginaire et identitaire dont se nourrit tout un pan de la littérature contemporaine, et qui reflète un souci et une condition incontournables du temps présent.Qui plus est, son œuvre, à l’instar de son parcours personnel, porte un regard aiguisé sur l’histoire familiale, d’une part; et, d’autre part, sur l’Histoire collective du XX ème siècle, plus précisément la Deuxième Guerre mondiale, la Collaboration, la Déportation et la Shoah; et s’inscrit de ce fait dans une perspective post-mémorielle, prolifique dans la fiction contemporaine. Il s’agit dès lors de relire et d’interroger un corpus fictionnel riche et varié, de La place de l’Étoile à Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier , en passant par Rue des Boutiques obscures ou encore Fleurs de ruine , pour ne citer que ceux-ci.Dans ce sens, nous proposons aux chercheurs que la poétique de Patrick Modiano, mais aussi les questions thématiques, critiques et culturelles qu’elle ne manque pas de soulever, intéressent et interpellent, une journée de réflexion autour des axes transversaux suivants:1. Patrick Modiano: écrivain et témoin;2. Patrick Modiano et l’autofiction;3. L’Histoire revisitée par Patrick Modiano: fiction et post-mémoire;4. Patrick Modiano et le roman familial;5. L’écriture modianienne: perspective comparatiste.LANGUES DES COMMUNICATIONS :Français.LANGUES POUR NOS DEMARCHES:Français.CALENDRIER :31 décembre 2014: date limite pour présenter des propositions de communication (20 minutes maximum) (résumé de 200 mots).15 janvier 2015 : date limite pour la réponse de l’organisation.01 mars 2015 : programme définitif.ORGANISATIONAna Paula Coutinho (Un. Porto)Maria de Fátima Outeirinho (Un. Porto)José Domingues de Almeida (Un. Porto)Envoi des propositions de communications :Les propositions de communication seront soumises à évaluation. Prière d’indiquer l’/les axe(s) de travail retenu(s). Les communications ne dépasseront pas 20 minutes.Afin de soumettre votre proposition de communication, sous forme d’un résumé de 150 mots accompagné d’un court CV (notice), nous vous prions de nous joindre à l’adresse électronique suivante : jalmeida@letras.up.pt . Intitulé: Modiano Porto 2015Inscription60,00€ sur place et en espèces; un montant qui assure l’inscription, le dossier, le certificat, les pauses-café et le déjeuner.Un dîner du colloque est prévu sur inscription.Les textes des communications feront l’objet d’une publication en ligne dans la Bibliothèque numérique de l’Université de Porto.
Categorías: Universidade

Nick Clegg says teachers should be free from runaway train of bureaucracy

Guardian Unlimited: Education - Mér, 22/10/2014 - 08:11
Deputy PM to solicit teachers groups for ways to help ease administrative workloads and focus on educating pupils Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

J. Cléder et T. Picard (dir.), Christophe Honoré : le cinéma nous inachève

Fabula - Mér, 22/10/2014 - 07:05
Référence bibliographique : Jean Cléder et Timothée Picard, Christophe Honoré : le cinéma nous inachève , Le Bord de l'eau, collection "Arts en parole", 2014. EAN13 : 9782356871466.Christophe Honoré, le cinéma nous inachèveSous la direction de Jean Cléder et Timothée PicardLormont, Éditions Le Bord de l'eau, collection "Arts en parole", octobre 201428 €Cinéaste, scénariste, écrivain pour les adultes et pour les enfants, auteur dramatique et metteur en scène, Christophe Honoré s’est inscrit dans le paysage culturel français à travers des modes d’intervention très divers qui n’ont pas empêché la singularité d’un regard de s’imposer. Au contraire il semble que, chez lui, la combinaison et le croisement soient à la source même d’une certaine façon de dire et de regarder le monde.À travers une rétrospective de ses films, des rencontres avec l’artiste et ses partenaires (Alex Beaupain, Diastème, Louis Garrel, Ludivine Sagnier, Gilles Taurand), mais aussi un colloque universitaire et un concert, la première édition des Transversales cinématographiques (Rennes 2011) s’est bâtie autour du travail de Christophe Honoré.Construit en champ - contrechamp, le présent livre fait trace de ces rencontres : dans un premier temps et de l’extérieur des chercheurs interrogent, dans une perspective pluridisciplinaire, cette oeuvre polymorphe. À cette approche scientifique répondent les échanges avec l’artiste et ses collaborateurs formulant, de l’intérieur, une interprétation polyphonique de l’oeuvre.À la frontière entre ces deux ensembles, Christophe Honoré présente une série de 8 polaroïds intitulée: Les écrivains.
Categorías: Universidade

M. Angenot, L'Histoire des idées

Fabula - Mér, 22/10/2014 - 04:26
Marc AngenotL'Histoire des idées. Problématiques, objets, concepts, méthodes, enjeux, débatsPresses universitaires de Liège, 2014EAN :9782875620514394 pagesPrix : 35,00€Présentation de l'éditeurL’histoire des idées bénéficie d’une pleine légitimité universitaire dans les mondes anglo-américain et germanique. Dans le monde de langue française au contraire, c’est une sorte de terrain vague où l’on aperçoit des passants, des squatters, des occupants sans titre. On n’y rencontre guère en tout cas de travaux de confrontation des méthodes et présupposés de cette discipline répudiée par la plupart des historiens « ordinaires ».Le présent ouvrage cherche à combler cette lacune. Ni traité, ni manuel, il aborde un vaste ensemble de questions, confronte les démarches des uns et des autres, expose les termes de controverses récurrentes. L’auteur y aborde la « vieille » question, déclinée de cent façons, du rôle des idées dans l’histoire.Genre hybride, l’histoire des idées combine historicisation et typologies, et opère sur le produit de vastes enquêtes d’archives. Mais elle comporte aussi, explicitement dans bien des cas, une intention polémique jointe à un engagement personnel, la présence d’un sujet qui interpelle ses contemporains par passé interposé.Notice de l'auteurMarc ANGENOT est professeur émérite de l’Université McGill de Montréal, titulaire de la Chaire James-McGill d’étude du discours social et membre de la Société royale du Canada. Il est l’auteur de quelque trente ouvrages d’histoire des idées, d’analyse du discours et de rhétorique de l’argumentation dont, parmi les titres récents, Dialogues de sourds, traité de rhétorique antilogique (2008), En quoi sommes-nous encore pieux ? (2009), El discurso social (2010), Rhétorique de la confiance et de l’autorité (2013) et Les dehors de la littérature (2013).
Categorías: Universidade

Al colectivo Carta por la Ciencia.

Foro Ideas y Opiniones - Mar, 21/10/2014 - 23:01
¿Qué futuro tenemos con la Ciencia actual? Nos quieren hacer creer que la Ciencia es un artículo de lujo, cuando es la gran causante del bienestar personal y social que vivimos. Los científicos, los estudiantes y todos los ciudadanos debemos decir alto y claro que no estamos dispuestos a aceptarlo. Necesitamos políticos con Ciencia y […]
Categorías: Universidade

Call for Submissions: Teaching Poor: Voices of the Academic Precariat

Workplace - Mar, 21/10/2014 - 22:43

Via the CoCal distribution list:

*Call for Submissions*: *Teaching Poor: Voices of the Academic Precariat*

The career of college professor, giving back to the society that provided for them through education, was once a respectable path to the middle class. That class position is now slipping through the hands of the very people who helped create it, thanks to the erosion of tenured and tenure-track positions in favor of short-term contract positions without security. What should be rags to riches stories about the power of education to lift people out of poverty by providing a pathway to better jobs have become, for many academics, stories of stagnation, downward mobility, and outright impoverishment under the burden of massive debt uncompensated for by the very academy that helped contract faculty incur it.

*Teaching Poor: Voices of the Academic Precariat* will be a collection of voices from the world of so-called adjunct or contract college instructors who now teach 60-75% of all college courses in the United States and are paid wages equivalent to Walmart workers. In the tradition of Studs Terkel’s *Working*, *Teaching Poor* will honor both the difficulties and the triumphs of this new class of impoverished white collar laborers in the academic trenches, detailing personal struggles with the resultant poverty produced by low wages, crushing student loan debt, lack of healthcare and retirement provisions, and the professional and cultural costs this system levies on individuals and the students they teach.

I welcome creative non-fiction, biographical essay, short stories, poems, comics and, in the spirit of hacking the academy through digital humanities, may eventually expand to multimedia and a permanent archive of work similar to Story Corps. Length can vary wildly, but around 7500 words for prose is the average we’re looking for. Longer pieces will probably be reserved for the online archive.

This project is in its very early stages and I’m looking to see what kind of interest there is both in contributors and publishers before defining it or looking into other funding/publishing sources. I have publishers in mind (AK, Haymarket, Soft Skull, Atropos, Verso, ILR), but also welcome suggestions. I do want this to be more than a self-published ebook though, and perhaps something truly groundbreaking if we can make a collaboration work. Send your queries and submissions to Lee Kottner at teachingpoor@gmail.com by Jan. 1, 2015. That, too, is a very soft deadline, but please at least query by then.

Categorías: Universidade

Littérature et handicap

Fabula - Mar, 21/10/2014 - 22:03
Littérature et handicapL'École de droit de l'Université d'Auvergne en partenariat avec le Service université culture organise un colloque, qui se tiendra à la Maison des sciences de l'homme de Clermont-Ferrand, le 10 avril 2015 . Ce colloque appréhendera la thématique "Culture, droit et handicap". La manière d’appréhender le handicap s’est profondément transformée. En témoigne la terminologie et les choix politiques. Les fondements de l’action et l’action publique elle-même ont singulièrement évolués. Sous l’effet de plusieurs facteurs, la société ne peut plus se contenter d’assister ou d’enfermer. Des mots sont choisis qui veulent désigner la potentialité des personnes et le rôle de l’environnement social. Mais encore, la personne handicapée se voit reconnaître des droits et une dignité. Au nom des droits de la personne humaine, les politiques se veulent de plus en plus globales, partenariales et inscrites dans des logiques d’insertion. Avec le XXème siècle, on perçoit bien le passage d’une approche en termes de lutte contre l’indigence et la mendicité à une approche en termes de droits, de droit à l’insertion et à l’égalité des droits.Être en situation de handicap ne doit pas soumettre à la volonté de l’autre, mais doit permettre de pouvoir continuer à faire des choix, pour sa vie, ce qui implique que puisse s’exprimer ces choix et que puissent se construire un projet de vie. Il faut être en mesure de choisir, y compris grâce à un accompagnement, et d’accéder pleinement à la vie sociale. Choisir, participer, accéder, simplifier constitue le centre névralgique des nouvelles politiques publiques, du moins dans les textes. Faire partie pleinement de l’ensemble social et ne pas vivre comme un exclu (celui que l’on rejette ou que l’on refuse), ce n’est pas seulement pouvoir prétendre à des politiques de compensation ou à des aides financières, c’est aussi pouvoir accéder à toutes les dimensions de la vie. La culture ne peut ici que prendre une place cruciale.La culture est à l’évidence une dimension qui nous construit, un facteur de rencontres et d’épanouissement, qui nous ouvre le monde. Elle nous donne des clés pour accéder à notre environnement, pour trouver notre place dans le présent et se projeter dans l’avenir. La culture n’est pas un supplément accessoire auquel il est possible de penser quand on a pourvu à d’autres besoins. Elle est partie prenante de la multidimensionnalité des êtres. Elle constitue l’une des sécurités de l’existence et un moyen d’exister pleinement. Le droit ne s’y trompe pas qui désormais la reconnaît et les politiques publiques l’intègrent en cherchant à lui donner un contenu pour tous, sans discrimination. Elle peut se révéler autant un vecteur d’insertion professionnel qu’un moyen d’insertion sociale. La culture peut se révéler lieu d’insertion et elle peut permettre de trouver des ressorts pour surmonter des situations de handicap. Elle peut aussi être un puissant facteur de changement des regards eu égard à la différence. Nos travaux s’intéresseront en conséquence à la manière dont les arts intègrent le handicap. Comment la culture dans son œuvre créatrice fait place au handicap et comment de la sorte les mentalités peuvent en être transformées? Mais la culture ne peut qu’interroger également sur la diversité des attentes des personnes et les discriminations subies. Elle questionne encore sur les freins et les leviers juridiques, psychologiques et financiers à la mise en œuvre d’un droit à la culture effectif. Accéder à la culture, c’est pouvoir accéder à l’information par des moyens adéquats; c’est pouvoir accéder aux différents supports de la culture, si nécessaire par des moyens de compensation; c’est pouvoir accéder aux lieux publics, aux logements, aux transports et plus largement à la chaine de déplacement; c’est aussi parfois posséder des prérequis que peut permettre l’éducation...Nos travaux mobiliseront tant des universitaires, dans une approche pluridisciplinaire (juristes, philosophes, sociologues, psycho-sociologues), que des professionnels de la culture, des associations, des acteurs publics ou encore des bénéficiaires. À cet égard une table ronde permettra des échanges et des retours d’expériences.Au-delà, le colloque s’enracine dans une volonté de mêler les personnes, les expériences de vie et de faire culture, par exemple par la mise en place dans le cadre du service université culture d’un atelier: La Joconde c’est nous. Cet atelier théâtral associant un metteur en scène ainsi qu’un universitaire sourd proposera une activité au cours de l’année universitaire impliquant des personnes en situation de handicap et des personnes valides. Ce spectacle sera présenté le jour du colloque. La culture peut se dire. Elle se vit aussi. En toute hypothèse, elle construit en nous révélant à nous-même et en nous ouvrant à l’autre.La culture peut permettre de changer les regards et d’assurer une insertion réussie pour les personnes. Elle est reconnue comme droit. Il lui reste à être vécue effectivement par les personnes. Le droit a érigé la prise en compte du handicap en défi. La culture vécue comme droit n’en est pas un moindre.Le colloque s'intéressera dans son premier temps au regard des arts sur le handicap à travers le cinéma et la littérature. L'appel à contribution concerne ce dernier point. Il s'agirait d'intervenir sur "Littérature et handicap". Comment la littérature se saisit du handicap ou de la figure du handicap dans son oeuvre créatrice ? Il s'agirait de saisir la manière dont la littérature a etaborde le handicap. L'objectif est d'analyser comment la littérature à intégrer les figures du handicap et pour dire quoi ? Quel message ? Quel changement cela exprime dans la société ? Merci de retourner vos propositions de contribution jusqu'au 15 novembre 2014 à : florence.faberon-tourette@udamail.frProjet de programme - Culture, droit et handicap10 avril 20151. Allocutions introductives2. Présentation générale du colloque3. Les figures du handicap: réalités médicales, sociologiques et juridiques4. De la notion de culture à l’affirmation d’un droit à la culture pour tous1 ère partie– Handicap et accès à la culture1. Mettre en scène le handicap pour changer les regards- Le regard des arts sur le handicap: comment la culture se saisit-elle du handicap dans son œuvre créatrice?Cinéma et handicapLittérature et handicap2. Artistes, professionnels et situation de handicap- L’insertion professionnelle dans le milieu des arts et de la culture et la culture comme moyen de surmonter le handicapLa culture, un vecteur d’insertion professionnelleLa culture, un droit et des pratiques pour une insertion sociale2 ème partie: Handicap et droit à la culture1. Une question de demandes et de non-discrimination- Une pluralité d’attentes et de freins Une diversité d’attentes Handicap, culture et discrimination2. S’ouvrir à soi et au monde par un droit effectif à la culture- Les leviers et les limites juridiques, psychologiques, financiers: accessibilité du bâti, accessibilité numérique, droits d’auteur, droit à la compensation, tourisme et handicap Droit de la culture et droit à la culture des personnes en situation de handicap Tourisme et handicapTable rondeConclusionsAtelier: La Joconde, c’est nous
Categorías: Universidade

Assistant Professor of French (University of Maine, Farmington)

Fabula - Mar, 21/10/2014 - 20:03
Tenure-track position beginning Fall 2015, University of Maine, Farmington.Teaching load 3/3. Primary teaching responsibilities in French and in International and Global Studies, with some participation in General Education. The ideal candidate is a generalist in Francophone studies. Interest in Francophone Africa and/or contemporary postcolonial issues a plus. Position includes the opportunity to develop new study abroad programs, and UMF encourages cross-disciplinary collaboration and teaching. Strong commitment to and enthusiasm for undergraduate language teaching required, along with demonstrated promise of scholarly excellence and native or near-native fluency in French and in English. PhD required for tenure, along with an active research agenda. Send letter, vita, evidence of excellence in college teaching, and at least three letters of recommendation by November 20 to French Search Chair, Dr. Clint Bruce, via MLA Interfolio. UMF is an undergraduate public liberal arts college, rated one of “America’s Best Colleges” (U.S. News & World Report). For more information, visit www.farmington.edu . AA/EEO employer.Apply at https://apply.interfolio.com/27332The University: Established in 1864 as Maine's first public institution of higher education, with historic and continued strength in teacher education and a contemporary role as Maines public liberal arts college, the University of Maine at Farmington offers undergraduate programs in arts and sciences, teacher education, and human services. A commitment to sustainability informs all facilities projects, including our LEED-certified Education Center, the Emery Community Arts Center, which opened in fall, 2011 and our 80 geothermal well field which came on-line fall, 2013. UMF has the highest graduation rates in the University of Maine System. UMF is a founding member of the Council of Public Liberal Arts Colleges, which includes twenty-six public colleges and universities dedicated to the liberal arts tradition and quality undergraduate education. The Farmington area is rich in cultural offerings and recreational opportunities. The natural beauty of its mountains, lakes, woods, and streams draws people to the region. Please check out our home page at: www.umf.maine.edu .
Categorías: Universidade

Bourses d'études doctorales, Ph.D. Program in French, The Graduate Center, City University of New York

Fabula - Mar, 21/10/2014 - 19:46
The Ph.D. Program in French at The Graduate Center of the City University of New York (CUNY) offers an innovative combination of traditional training in French and Francophone Literatures with highly progressive interdisciplinary curricular options.Each year, the Ph.D. Program in French offers four successful applicants a $25,000 fellowship for five years plus health insurance. In exchange, students teach one course per semester for three years in one of CUNY colleges.Outside reviewers recently rated the Ph.D. Program in French at The Graduate Center of the City University of New York one of the finest and most innovative in the United States. They praised the program’s double objective: educating generalists to teach traditional courses and specialists in postcolonial and francophone studies.Recent graduates defended theses on “Women, Castles, and Power in Early Modern France: the case of Duchess of Montpensier (1627-1693),” “The Obscene Bachelor: Humor and Horror in Guy de Maupassant’s Writings,” “Paris and Havana: A Century of Mutual Influence,” and “Inscription du passé colonial dans la littérature urbaine contemporaine.” Recent alumni have landed teaching positions at Augustana College, Saint John’s University, University of Tennessee at Knoxville, and Williams College. Our older alumni work at Bennington College, Swathmore College, University of California at Irvine, and the University of Michigan at Ann Arbor. Other alumni have found successful careers outside of academia. For example, one alumna now holds a full-time position at Yale University assisting professors with digital humanities work.Our multidisciplinary program has attracted students from Canada, France, Great Britain, Haiti, Israel, Ivory Coast, Lebanon, Singapore, and the US with varied backgrounds that range beyond narrowly defined literary interests. Among our recent successful candidates we count two art historians, two professional translators, two philosophers, a journalist, and a political scientist. These students add a different perspective to classroom discussions and make our program an intellectually vibrant place to study.In March 2014, the program hosted an Atelier Renaissance, a joint one-day annual conference on early modern literature and culture with Sorbonne Paris IV. The next meeting of the Atelier Renaissance will take place in Paris in June 2015.Further information about the Ph.D. Program in French, including on the activities of current student and alumni, can be found at http://www.gc.cuny.edu/french .For details on how to apply, contact the program’s Executive Director, Julia Przybos, at jprzybos@gc.cuny.edu . Deadline for application: January 1, 2015.
Categorías: Universidade

Fears over poor marking as appeals for A-level and GCSE exams hit new high

Guardian Unlimited: Education - Mar, 21/10/2014 - 19:44
Exams regulator Ofqual reveals surge in number of re-marking requests and increase in higher marks awarded on appeal Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

Genesis n°38: Traduire

Fabula - Mar, 21/10/2014 - 18:37
Genesis n°38: TraduireTextes réunis et présentés par Fabienne Durand-BogaertEAN: 9782840509370PUPS, 2014Prix: 33,00€Présentation de l'éditeur:Nous sommes parvenus à un tournant dans les recherches sur la traduction. Au cours des vingt dernières années, les recherches sur la traduction se sont peu à peu autonomisées, se dégageant de la périphérie de disciplines — stylistique, linguistique, littérature comparée, notamment — qui, sans pouvoir les accueillir vraiment, ne parvenaient pas non plus à s’en passer tout à fait. Loin des idées reçues, Antoine Berman et Henri Meschonnic ont posé les jalons d’une véritable critique des traductions, mais celle-ci s’édifie encore, le plus souvent, sur la base des seuls textes édités. Or, l’édition des traductions est, plus que toute autre, soumise à révisions, transformations, interventions, de sorte qu’elle ne donne pas toujours un reflet exact de ce qu’a été le véritable travail du traducteur. Convoquer l’approche génétique pour aborder les traductions et ainsi étayer plus solidement la recherche dans ce domaine apparaît donc aujourd’hui comme une démarche indispensable, d’autant que, en essence, la traduction est d’abord processus.Sommaire:Textes réunis et présentés par Fabienne Durand-BogaertPrésentation : Ce que la génétique dit, la traduction le fait, par Fabienne Durand-BogaertEnjeuxFabienne Durand-Bogaert , Les deux corps du texteJean-Louis Lebrave , Genèse d’une traduction. Comment Elmar Tophoven a annoté La Jalousie d’Alain Robbe-GrilletÉtudesTiphaine Samoyault , Vulnérabilité de l’œuvre en traductionMarie-Hélène Paret-Passos , De Finnegans Wake à Finnicius Revém. Approche génétique des cahiers de travail d’un traducteurChiara Montini , Écrire et décrire la genèse de la traduction. Le Désert mauve et Mercier et CamierDaria Sinichkina , L’expérience de la Fabrique des Traducteurs: les brouillons de traduction comme espace de confrontation et de réappropriationOlga Anokhina , Traduction et réécriture chezVladimirNabokov: genèse d’une œuvre en trois languesEntretiensBarbara Cassin , «Il faut au moins deux langues pour savoir qu’on en parle une», entretien avec Fabienne Durand-BogaertSandrine Marchand , «Croiser d’autres langues dans le métissage des syllabes», entretien avec Fabienne Durand-BogaertInéditRécit impromptu de mon retour à la maison de Yuan Mei . Brouillons d’une traduction de Sandrine Marchand , présenté par Fabienne Durand-BogaertVariaPeng Yi ,Marquer un temps, avant d’aboutir: les manuscrits de Wang Wen-hsingJean-Jacques Queloz et Danielle Terrien , Genèse du poème «Trahison fidèle» dans Stèles de Victor SegalenChroniquesComptes rendus d’ouvragesBibliographie : études génétiques, éditions, manuscrits (janvier 2013-décembre 2013)
Categorías: Universidade

Tracés , HS 2014: Traduire et introduire

Fabula - Mar, 21/10/2014 - 18:20
Tracés , Hors-série 2014Traduire et introduire: Calveiro / Smail / StrathernSous la direction de Olivier Allard , Guillaume Calafat et Natalia La ValleLyon, ENS Éditions, 2014258 pages, 15 cm × 23 cmEAN : 9782847885842Prix: 15 €Présentation de l'éditeur:Ce hors-série de Tracés repose sur l'idée que l'espace universitaire est mondialisé mais loin d'être homogène pour autant: si beaucoup de travaux étrangers sont (plus ou moins) accessibles aux chercheurs français, ils ne sont pas tous également lus et discutés. Il y a donc un intérêt à débattre spécifiquement de l’œuvre d’auteurs étrangers, qui occupent une place centrale dans leur sphère d’influence mais n’ont pas suscité l’attention qu’ils ou elles méritent en France. Nous avons choisi de le faire en réunissant plusieurs commentaires qui permettent de présenter et de discuter le travail d’un auteur, dont nous traduisons également un texte significatif. Pour ce hors-série, nous avons choisi la politiste argentine Pilar Calveiro, l’historien américain Daniel L. Smail et l’anthropologue britannique Marilyn Strathern.Sommaire:Avant-proposTraduire et introduire les sciences humainesPilar CalveiroIntroduction. Pilar Calveiro : la violence et la mémoirePar Natalia La Valle et Marc LenormandPolitique et/ou violence. Une approche de la guérilla des années 1970Par Pilar Calveiro(traduction : Natalia La Valle)Autour de l'intervention de Pilar CalveiroPar Alejandra Oberti et Roberto Pittaluga(traduction : Marie-Laure Stirnemann et Natalia La Valle)Quand le phare illumine de mille feux. Promesses et naufrage de l'héritage guévaristePar Vera Carnovale(traduction : Simon Hecht)Penser la violence politique, de l'Argentine à l'EuropeEntretien croisé avec Fanny Bugnon, Isabelle Lacroix et Isabelle SommierPar Natalia La Valle, Cécile Lavergne, Marc Lenormand et Lucie TangyDaniel L. SmailDaniel L. Smail et la « neurohistoire »Par Guillaume CalafatCivilisation et psychotropiePar Daniel L. Smail(traduction : Marc Lenormand et Christelle Rabier)L'historien, le cerveau et l'ivresse des profondeursPar Rafael MandressiAux paradis artificiels de l’historienPar Alexandre VincentComment la psychologie pourrait être utile aux historiensPar Olivier MorinRetour sur On Deep History and the BrainPar Daniel L. Smail(traduction : Guillaume Calafat)Marilyn StrathernIntroduction. Marilyn Strathern et l’anthropologie françaisePar Olivier AllardLe brevet et le malangganPar Marilyn Strathern(traduction : Olivier Allard)Marilyn Strathern en Mélanésie : un regard critique sur le genre, les objets et les rituelsPar Pascale BonnemèreVadrouiller dans Partial Connections de Marilyn StrathernPar André IteanuLa théorie sociale après Strathern : une introductionPar Alice Street et Jacob Copeman(traduction : Victor Cova, Barbara Turquier et Olivier Allard)
Categorías: Universidade

R. W. Emerson, La Nature

Fabula - Mar, 21/10/2014 - 18:10
Ralph Waldo Emerson, La NatureTraduit de l'anglais par Patrice Oliete-Loscos.Paris : Allio, 2014.96 p.EAN 97828448593276,20 EURPrésentation de l'éditeur :“La raison pour laquelle le monde manque d’unité et gît brisé et en morceaux, c’est que l’homme est séparé d’avec lui-même. Il ne peut étudier la nature tant qu’il ne satisfait pas à toutes les exigences de l’esprit. L’amour lui est aussi nécessaire que la faculté de percevoir. En fait, aucun des deux ne peut atteindre la perfection sans l’autre. Au plein sens du terme, la pensée est ferveur, et la ferveur est pensée.”Dans La Nature , sa première œuvre, Emerson expose avec lyrisme les principes philosophiques qui dirigeront toute son œuvre : la cohérence intime de l’univers, la plénitude et l’harmonie de l’esprit individuel, la correspondance symbolique entre lois naturelles et lois morales.Lire un extrait
Categorías: Universidade

J.-F. Cornu, Le doublage et le sous-titrage

Fabula - Mar, 21/10/2014 - 17:58
Jean-François CornuLe doublage et le sous-titrage. Histoire et esthétiquePresses Universitaires de Rennes, 2014EAN: 9782753533868440 pages, 17 x 21 cmPrix: 23,00 €Présentation de l'éditeur:Cet ouvrage éclaire un aspect trop longtemps ignoré de l’histoire du cinéma en retraçant les origines et les évolutions du doublage et du sous-titrage en France, de 1930 à nos jours. Il permet de comprendre les conditions de réalisation des versions doublées et sous-titrées, variables selon les époques, les conséquences esthétiques qu’elles ont sur les films et leurs implications sur la perception par les spectateurs. Loin des positions de principe opposant une méthode à l’autre, ce double point de vue historique et esthétique apporte un regard inédit sur des pratiques qui sont bien plus que de simples opérations techniques.Jean-François Cornu est traducteur pour l’audiovisuel (sous-titrage) et l’édition (ouvrages consacrés au cinéma et à l’art). Ancien maître de conférences à l’université Rennes 2, il est aujourd’hui chercheur indépendant.Table des matières:Aux origines du doublage et du sous-titrage, des nécessités commercialesLa diffusion des films étrangers en France au début des années 1930Les studios hollywoodiens et le marché français de 1930 à 1935L’exploitation des autres films étrangers en FranceNaissance et évolution du doublageProcédés et pionniersLe doublage, une nouvelle profession du cinémaLe doublage en France, une méthode éprouvée et pérenneDéveloppement et révolutions du sous-titrageLe sous-titrage au début du parlantÉvolutions et révolutions du sous-titrageVoix du rêve, images des mots : pour une esthétique du doublage et du sous-titrageLe doublage ou la voix réincarnéeLe sous-titrage ou l’image de la voix
Categorías: Universidade

Jan Newton obituary

Guardian Unlimited: Education - Mar, 21/10/2014 - 17:32
Educationist who helped ensure that citizenship became part of the national curriculum Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

La Catalogne, pays de langue d'Oc (II)

La Science au XXI Siècle - Mar, 21/10/2014 - 17:18

Le 21 octobre 2014, La Dépêche écrit, se référant à la ville de Narbonne : « La Jaquetona deuxième calendreta inaugurée ». L'article rappelle que cette création d'une nouvelle calendreta intervient « 20 ans après la première 'Calendreta", la Granhota ». La spécificité des calendretas (ou calandretas) étant de fonctionner comme des écoles bilingues où on apprend l'occitan. Mais que font les écoles publiques ? Peut-on raisonnablement concevoir qu'une école publique n'apprenne pas aux enfants la langue du pays ? Or à ce jour, on est très loin du compte. La triste réalité apparaît dans les rapports et statistiques récents des

Categorías: Universidade

If I could choose one government policy? Id abolish tuition fees

Guardian Unlimited: Education - Mar, 21/10/2014 - 17:15
Free education is not a crazy dream; some countries already have it. We should too, or we face a future where the study of literature or art becomes a luxury available to the rich alone Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade

If you think film only works for teaching the arts think again

Guardian Unlimited: Education - Mar, 21/10/2014 - 17:00

Using film in the classroom isnt a perk reserved for English and drama. Teacher Elizabeth Evans explores how science, geography and maths students can benefit

Continue reading...
Categorías: Educación, Universidade
Distribuir contido